J'ai plusieurs petites questions

avatar contributeur Lucas11
Lucas11
02/02/2021 à 16:47

J'ai plusieur petite question ?

Avez vous mal vécu que vous étiez gay ?

à qu'elle âge avez vous su ?

comment savez vous que vous êtes amoureux ?

Si on a jamais eu de relation sexuelle avec une femme comment savoir si sa nous déplaît??

Comment savoir si un mec est gay ?

Comment

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
02/02/2021 à 21:34

Hello,

Pour ma part, j'ai découvert mon orientation quand j eu 15ans lorsque je matai camarades ss la douche lors sortie "piscine" ou autre sport.. Le désir fut venu car j était attiré par la attrait physique masculin (haut corps et jambes, poil) même si j était pareil. Je me suis longtemps caché(flirt filles pr essayer) mais déconvenu par seins, vagin. Mon excitation n y fut plus. Après période joyeuse collège-violence mépris- jm ss construit énorme carapace. Le vécu d jeune homme av le milieu gay m à enchanté puis désillusion.

J'ai été amoureux 1fois(2ans), plan sex beaucoup mais experience acquise.

Le passé m a aidé à mettre l ordre psychique et vie pro. Aucun regret !

avatar contributeur Lucas11
Lucas11
03/02/2021 à 06:49

Merci pour de t'être livrer , pour ma part c'est encore assez flou tout ça donc vos témoignage m'apporte beaucoup! 😁

avatar contributeur de Ben89
Ben89
03/02/2021 à 19:35

Moi j'ai toujours été attiré par les hommes depuis tout petit, mais je me le suis avoué que tard, très tard!!! Ce l'avouer pour ma part à été très compliquer, car j'avais une certaine image des gays venant principalement des role dans les films et séries, le gay y est représenté comme manipulateur, fourbe et éffeminé.

Mon manque de courage pour affronter cette peur d être gay vient aussi du langage courant, quand les gens disent "c est un sport de PD", "fait pas t'a tafiole". Il y a les insulte aussi "tafiole" et "pd". Je rajouterai le fait que d'être gay prive selon beaucoup, de virilité et masculanité, sait vue comme une faiblesse.

Tout cela a fait que je ne voulais pas m'avouer les choses.

Aujourd'hui je fais le choix d'être heureux, de montrer que oui, on est plus qu'un stéréotypes, je duis gay, je suis virile et je vous enmerde. J'enmerde le moi que j'étais car aujourd'hui je suis plus fort que je ne l'ai jamais été.

Voilà pour moi. Hésite pas à ecrire en message privée au besoins.

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur Lucas11
Lucas11
04/02/2021 à 03:44

Citation de Ben89 #353664

mais refait c'est exactement ma situation, je l'ai tjr un peu su sauve que j'ai tjr détester cette idée mais c ça me pourriez la vie encore plus donc petit à petit j'essaye de m'assumer pour pouvoir l'assumer à mes proche

avatar contributeur de Ben89
Ben89
04/02/2021 à 19:56

Etre gay, ce n'est pas être un stéréotypes. Sait comprendre et accpeter les différences. On est qui on est. Que l'on soit éffeminé, masculin, ou autre. Il gaut juste être en accord avec soit même. Ce n'est pas facile mais si ol veut être heureux il faut passer par ce chemin. Après quand tu seras qui tu es, que tu te seras construit alors tu sourira du chemin accompli =)

Envoyé depuis l'application android
avatar ancien membre
Modération Ancien membre
05/02/2021 à 01:26

Bonjour/Bonsoir (ça dépend, vu l'heure ^^') !

Pour ma part, je vais tout doucement sur mes 27 ans et je dirais que ça doit faire environ un an que j'ai réellement et totalement accepté mon homosexualité. Bien que j'ai toujours été attiré par les mecs aussi loin que je me souvienne (je dirais au début de la puberté, vers 11 ans environ), je ne suis jamais parvenu à m'épanouir du fait d'un père tenant des propos homophobes après avoir appris brutalement une expérience sexuelle avec un homme âgé de neuf ans de plus que moi lorsque j'en avais seulement.... quatorze ! Si au départ, j'ai fais passer ça pour une expérience non-consentie, ce n'est que des années plus tard que j'ai commencé à avouer que ce n'était pas exact.

Et petit à petit, j'ai commencé à avouer que j'étais attiré par les garçons auprès de mes parents. Durant mon adolescence, mes années scolaires en secondaire (équivalent lycée/collège) ont été très compliquées à vivre du fait de soucis de harcèlement couplé à ce combat intérieur quant à cette sexualité différente - et mal vu par mes pairs.

Et même si j'ai eu l'occasion de goûter à des expériences sexuelles très tôt (vers 13 ans voir peut-être même plus tôt - sous forme de jeux plutôt que de sexe à proprement parlé pour le coup), j'ai "stagné" pendant presque une dizaine d'années avant d'enfin oser franchir le pas et "d'aller plus loin" dans ces découvertes corporelles et sexuelles.

A ce jour, après être tombé amoureux d'une fille mais avec qui la relation n'a pas fonctioné du fait d'un manque de rapprochement physique (dû à une grande timidité et un manque d'expérience voire de réelle envie envers elle), j'ai multiplié les expériences physiques avec des garçons de tout âge (du plus jeune majeur à l'homme mature), je sais actuellement que je suis gay et à la supputation que m'a déjà énoncée plusieurs fois mon père "Tu n'es peut-être pas intéressé par les filles car tu n'as jamais rien fais avec", je retourne le "problème" à l'envers par "Je n'ai jamais rien fait avec une fille car ça ne m'a fondamentalement jamais intéressé".

De ce fait, on peut savoir si l'on éprouve soi-même des attirances homosexuelles (que l'on soit un homme ou une femme) et ce, même si l'on s'est toujours considéré comme étant "100 % hétéro". Le tout, c'est d'être au clair avec le fait que la sexualité n'est pas immuable et peut évoluer dans le temps au gré des expériences de la vie. Et que ce n'est ni bien, ni mal, c'est juste "comme ça" (si je puis m'exprimer ainsi) et que ça ne se choisi pas - le seul choix véritable étant de l'accepter ou de le refouler (facile à dire mais autrement plus complexe à vivre, certes....).

Quant à connaitre ou deviner l'orientation sexuelle d'une personne, de prime à bord, ça n'est pas inscrit sur son visage, même s'il est vrai que certain(e)s adoptent un style vestimentaire qui les "cataloguent" - à tord, par la société. Car dans le fond, je pense que la sexualité et le jugement qu'on en porte est avant tout une question culturelle (il n'y a qu'à regarder l'évolution de la sexualité au fil des siècles pour s'en rendre compte).

Voilà, en résumé, une partie de ma vision sur le sujet à partir de mon vécu, si jamais ça peut éclairer l'un ou l'autre parmi le forum. ^^'

avatar contributeur Lucas11
Lucas11
05/02/2021 à 17:57

merci vraiment pour ta réponse !!💪🏻

belle histoire



Suivez-nous
Téléchargez GAY-T
Application android
fabriqué avec
© Copyright 2021, GAY-T.fr