Solitude et manque de contacts humains.

avatar participant de Akhadiel

Akhadiel

11/11/2021 à 17:24

J'aimerai parler d'un sujet autre que purement sexuel...

Depuis qu'on à cette foutue pandémie, que je vis personnellement très mal, je dois avouer que je fais face à mes propres peurs et angoisses, et quelque chose qui me démoli en ce moment c'est le manque de contact social et physique, et par contact physique j'entends accolade, hug et non contact purement physique et sexuel.

J'en deviens en manque de chaleur humaine, au point de bien souvent, le soir, je câline mes oreillers en pleurant comme le bon fragile que je suis.

Alors oui certes ca ne fait pas bander, mais je tenais à partager cela car il se peux que je ne soit pas le seul dans ce cas de figure, alors si toi aussi qui lis ceci, tu te sens seul et que tu souffres de la même chose que j'ai décrite, sache juste que t'es pas seul.
avatar participant de arnaudmouret

arnaudmouret

11/11/2021 à 19:22

Salut, si tu cherches du lien social tu peux aller à l'église de ta commune. Les catholiques sont en général très accueillant. Au début tu ne connaîtra peut être personne mais sache qu'a chaque messes ont se donne la paix du Christ (avant on c serrait la main, maintenant c'est plus un regard bienveillant, un sourire...). Si tu y vas tout les dimanches tu feras forcément des connaissances qui déboucheront.... Après tu peux y faire ta confirmation et avoir un lien plus immédiat. Si tu t'y investi aussi tu auras du lien social. Enfin moi depuis que je vais à l'église j'ai Vraiment des amis. Avant j'en avais aussi dans mon club d'échecs mais c'était pas pareil...
avatar participant de Akhadiel

Akhadiel

11/11/2021 à 19:27

je t'avouerai que religieusement parlant, je suis athée, et je n'arrive pas a prendre au sérieux quelque religions que ce soit, mais les associations par chez moi et les club j'irai voir si il y en a par chez moi et si il en a des lgbt pour pas avoir a planquer qui je suis.
avatar participant de arnaudmouret

arnaudmouret

11/11/2021 à 19:38

Personnellement, j'étais athé même si j'ai été baptisé bb. En 2017 j'ai été à l'église suite aux attentats de Nice 14 juillet et 18 juillet un prêtre a été égorgé. Et j'y ai trouvé mon bonheur. Pour être honnête, j'ai fait partit de nombreuses associations en plus des échecs dont LGBT mais je ne m'y suis pas épanoui comme à l'église. Même si dans toutes mes associations j'ai gardé de bons contacts sociaux
avatar participant de CALIN1650

CALIN1650

11/11/2021 à 21:05

> Citation de **Akhadiel** #379472
Ah si nos oreillers pouvaient dire tous nos manques !...
Et oui, nous ne sommes pas pur esprit , nous avons aussi besoin de contact physique ; nous avons besoin de toucher un être aimé ! Les dialogues sur le web , aussi sympathiques soient-ils, ne remplacent pas la main que l'on prend, l'ami que l'on serre dans ses bras. Trop de virtuel on en crève ! On a besoin de toucher le réel !
Le problème pour beaucoup d'entre-nous, ce sont ces solitudes affectives qui ne se rencontrent jamais !...
Non Akhadiel, tu n'es pas seul dans ton cas. Souhaitons-nous les uns les autres de trouver ces contacts humains et amicaux qui nous manquent.
avatar participant de FRANCK-PARIS

FRANCK-PARIS

11/11/2021 à 22:41

> Citation de **Arnaudmouret** #379507 je comprends ta réponse, mais je ne suis pas sûr que l'église ou les réunions paroissiales soient le meilleur endroit pour trouver un autre gay qui aime les calins, ce que cherche Akhadiel
avatar participant de <strike>Membre désinscrit</strike>

Membre désinscrit

12/11/2021 à 00:04

> Citation de **Arnaudmouret** #379503 Salut, si tu cherches du lien social tu peux aller à l'église de ta commune. Les catholiques sont en général très accueillant. Au début tu ne connaîtra peut être personne mais sache qu'a chaque messes ont se donne la paix du Christ (avant on c serrait la main, maintenant c'est plus un regard bienveillant, un sourire...). Si tu y vas tout les dimanches tu feras forcément des connaissances qui déboucheront.... Après tu peux y faire ta confirmation et avoir un lien plus immédiat. Si tu t'y investi aussi tu auras du lien social. Enfin moi depuis que je vais à l'église j'ai Vraiment des amis. Avant j'en avais aussi dans mon club d'échecs mais c'était pas pareil...
ça me fait penser qu'il faut que je me remette à y aller, mais les réunions de famille ça a jamais été trop mon truc :(
avatar participant de Octopus

Octopus

12/11/2021 à 00:28

Je te rassures, non, tu n'es pas le seul à ressentir cela (même si moi, c'est plutôt l'inverse par rapport au covid où je me suis rendu compte que le confinement n'a strictement rien changé à ma vie sociale puisque de base, elle est très pauvre)...
avatar participant de romance83

romance83

12/11/2021 à 17:32

Va falloir créer le club des "solitaires affectifs"...
Je rejoins le club avec plaisir
Un gros câlin à tous ceux qui en ont besoin?

avatar participant de CALIN1650

CALIN1650

12/11/2021 à 18:32

> Citation de **Romance83** #379674
Je veux bien rejoindre le club ! Mais vu les distances qui séparent les adhérents ça va être difficile ! 😥 Il va falloir se contenter de câlins par mails !... :frowning2:
avatar participant de BySteph

BySteph

12/11/2021 à 19:21

Je m'identifie pas mal à ton 1er message, Akhadiel.
J'y retrouve beaucoup de souvenirs de quand j'affrontais (ou affronte, en fait) mes peurs et angoisses. Ce qui m'a pris bien avant cet épisode sanitaire.
Premièrement, des expériences d'isolement, quand des amis ont déménagé à l'autre bout du pays, et le temps énergivore de faire de nouvelles connaissances.
Puis le sentiment de solitude, voire d'abandon, quand je me sens seul malgré la présence d'un ou de plusieurs autres.

Si la période de confinements a changé une chose pour moi, c'est bien de m'avoir fait accélérer ce travail sur moi, de m'accepter comme je suis, de me supporter. 😅
J'avais fait un petit effort pour entretenir des relations par téléphone ou par visio avec la famille et les personnes que je côtoyais en temps ordinaire - bien qu'on ne puisse pas se toucher, un sourire et/ou un regard peuvent mettre une bonne tartine de baume au cœur. 😀
Ça ne m'empêche pas le gros pincement au cœur du soir, mais c'est déjà ça. 🙂

J'ai eu beaucoup de mal à prendre l'habitude qu'on ne se touche plus - au début ça m'a choqué, et même maintenant je trouve encore ça assez terrible de s'être habitué à une telle distanciation.
avatar participant de FRANCK-PARIS

FRANCK-PARIS

12/11/2021 à 20:20

Moi aussi, je m'en rend compte maintenant, j'ai beaucoup perdu avec les confinements. J'avais une vie sociale beaucoup plus riche avant 2020, plus de rencontres gays et même de temps passé avec mes amis. Pendant les confinements, j'ai parlé avec eux, par tel, par vidéo, je ne me sentais pas seul, mais depuis le fin du second, je vois essentillement mes collègues de travail. Les gens se sont refermés sur eux, sur leur cellule familale (en plus, pour rien arranger 2 de mes amis proches refusent de se vacciner, pas de resto, pas de sortie ...) Puis, à mon âge, 56 ans, pas facile de faire de nouvelles rencontres.
avatar participant de <strike>Membre désinscrit</strike>

Membre désinscrit

14/11/2021 à 19:02

Mal vivre un manque de contacts physiques ne fait pas de toi un "gros fragile". Et quand bien même tu le serais, et alors ? :) Tu es humain. Tu as des besoins, des émotions, or les contacts physiques et sociaux font partie de ces besoins. Et le fait que tu puisses pleurer, craquer, et évacuer ce mal-être est quelque chose de très sain. D'autres n'arrivent pas à pleurer quand ils voudraient le faire... ^^'
Si tu as besoin, craque. C'est bien.

Certaines personnes supportent "mieux" ce manque de contacts, d'autres non. Mais personne ne vit bien le fait de ne pas avoir de lien social. Tôt ou tard ça finit forcément par nous affecter, peu importe les stratégies que nous mettons en place pour pallier, on ne fait que retarder l'échéance.
(oui oui, on vous voit, les "nan mais moi plus j'suis seul(e) mieux j'me porte". Nope. Grosse connerie, au fond vous le savez. Et c'est un grand solitaire qui le dit.)

Courage, on arrivera au bout de cette crise.
Gros câlin de loin.
avatar participant de Jstophe

Jstophe

14/11/2021 à 19:23

> Citation de **FRANCK-PARIS** #379717
" Puis, à mon âge, 56 ans, pas facile de faire de nouvelles rencontres. "

Cela dépend ce que tu recherches comme rencontres.
J'ai trouvé ici (avant la pandémie) un homme qui allait devenir un ami ... sur BeTo.
Nous demeurons à 50 km de distance, mais l'idée de se voir IRL ne nous a jamais effleurée.
avatar participant de ColorBeur

ColorBeur

14/11/2021 à 19:38

T'inquiète moi, je suis dans le même cas de figure non seulement je n'ai pas franchi le pas avec un homme, mais coté sociale, c'est le walou totale personne ne m'appelle, j'ai peu d'amies chez les homos, et chez les hétéros, ils vivent leurs vies et mon oublié, mais se souviennent de moi uniquement quand ils ont besoin de conseil technique (je suis dans le milieu infos et graphiste) le reste du temps mon phone a des toiles d'araignées. Heureusement que j'ai des hobbits (dessin, peinture, musique, arts) et que je m'occupe l'esprit sinon j'aurais pété les plombs depuis longtemps.
avatar participant de MonsterBidou

MonsterBidou

19/11/2021 à 21:09

> Citation de **Akhadiel** #379472 : J'en deviens en manque de chaleur humaine, au point de bien souvent, le soir, je câline mes oreillers en pleurant comme le bon fragile que je suis. Alors oui certes ca ne fait pas bander, mais je tenais à partager cela car il se peux que je ne soit pas le seul dans ce cas de figure, alors si toi aussi qui lis ceci, tu te sens seul et que tu souffres de la même chose que j'ai décrite, sache juste que t'es pas seul.


Alors de 1. c'est normal d'être en manque affectif, il se peut aussi que tu le vive très mal parce que tu a une sensibilité forte (hypersensible ?)
Pour ma part le confinement a été, on va dire, obscur - étant hypocondriaque le manque de relations humains a été totalement éclipsée par la peur de la maladie (ce qui a ses avantages quand on y pense ? 😅 )
Globalement il est compliqué de vivre sans cette attache humaine quand on part du principe que de toute façon on ne la retrouvera jamais (ce qui est très certainement faux) - donc essaye de rejoindre un peu ton côté optimiste ! En soit sur les 4 000 000 000 d'hommes sur Terre il y en a surement quelques uns pour toi ;) (j'ai fait exprès de laisser les "0" pour montrer que c'est beaucoup 4 milliards ) 😁
avatar participant de michel91

michel91

20/11/2021 à 13:40

Bjr ,
oui je pense que les réseaux sociaux à moins d 'y être 24 h sur 24 et y consacrer beaucoup de temps ne sont pas aussi efficaces que les réunions de toutes sortes classiques ; mariages, fêtes, anniversaires, réunions d'ami(ies) , réunions et rencontres dans de activités diverses de fin d 'année etc.....avant je fréquentais le "Club des Randonneurs d'Ile de France" ou on pouvait au moins lier des relations plus ou moins avec les gens ....toutefois ce n est pas obligatoire . J'avais fréquenté aussi un "Club de danse vers la Mairie de Montreuil" c' était aussi pas mal et très sympathique...mais disons que là les gens du moins dans ce club venaient vraiment pour danser et le contact avec les autres ce n était pas très important pour personne etc . Pour ce qui est des clubs d 'échec de Cartes etc je ne sais pas . je sais que je fréquente un peu *Un Club d' équitation* depuis quelques temps du moins j 'accompagne des amis l 'ambiance est assez détendu et cordial (sans être amical)
avatar participant de Nicomaoum

Nicomaoum

20/11/2021 à 22:08

Le plus simple c’est de devenir misanthrope et de cultiver l’amour de soi ;)
Depuis que j’ai arrêté de perdre mon temps avec les autres et que j’ai appris à ne rien attendre de personne, bah putin qu’est ce que je vais mieux :)
avatar participant de <strike>Membre désinscrit</strike>

Membre désinscrit

21/11/2021 à 11:08

> Citation de **Nicomaoum** #380925 Le plus simple c’est de devenir misanthrope et de cultiver l’amour de soi ;) Depuis que j’ai arrêté de perdre mon temps avec les autres et que j’ai appris à ne rien attendre de personne, bah putin qu’est ce que je vais mieux :)

Ridicule et puérile de promouvoir une mentalité capricieuse d'ado mal dans sa peau alors qu'on est franchement adulte. Soi disant se sentir mieux alors que l'on est en réalité plein d'amertume. Mais bon je suppose qu'il y a toujours des gens pour surfer sur le désespoir des autres et faire en sorte de répandre leur propre malêtre. :man_shrugging:
D'ailleurs, pas besoin d'être misanthrope pour à la fois ne rien attendre de quiconque et être heureux, seulement de l'autonomie, de la maturité et de l'humilité... même si j'imagine que ce n'est pas à la portée de tous.

avatar participant de MonsterBidou

MonsterBidou

21/11/2021 à 11:17

> Citation de **Rudy** #380975 Ridicule et puérile de promouvoir une mentalité capricieuse d'ado mal dans sa peau alors qu'on est franchement adulte. Soi disant se sentir mieux alors que l'on est en réalité plein d'amertume. Mais bon je suppose qu'il y a toujours des gens pour surfer sur le désespoir des autres et faire en sorte de répandre leur propre malêtre. :man_shrugging:

Je pense que tu vas un peu vite en jugement, certaines personnes ont en effet besoin de cette solitude pour se sentir bien ! 😄
N'oublions pas d'être bienveillants les uns envers les autres 😇
avatar participant de <strike>Membre désinscrit</strike>

Membre désinscrit

21/11/2021 à 11:31

> Citation de **Cedwave** #380977 Je pense que tu vas un peu vite en jugement, certaines personnes ont en effet besoin de cette solitude pour se sentir bien ! 😄 N'oublions pas d'être bienveillants les uns envers les autres 😇

Je ne juge pas, je ne fais que reprendre ce qu'il a dit et émets une critique qui je pense est hautement justifiée. ^^ Il ne faut pas confondre amour de soi et solitude, d'autant plus que l'auteur original souffre de solitude, recommander la solitude comme remède c'est comme tenter de détruire un incendie par le feu. Mon propos est strict et tranché certes, pour autant pas malveillant. Pour être passé par la case vraiment misanthrope autrefois, j'avertis ceux qui en seraient tentés à cause de leur détresse psychologique que ça ne règle en rien les problèmes internes qui nous torturent à l'origine.
avatar participant de MonsterBidou

MonsterBidou

21/11/2021 à 13:13

> Citation de **Rudy** #380982 Il ne faut pas confondre amour de soi et solitude, d'autant plus que l'auteur original souffre de solitude, recommander la solitude comme remède c'est comme tenter de détruire un incendie par le feu.

Je pense que tu mets vraiment le doigt sur quelque chose d'intéressant ! C'est vrai qu'instinctivement je me dirais que les personnes souffrant de solitude n'ont pas forcément une confiance en soi débordante ... est-ce que ces deux aspects sont vraiment indépendants ? ....

Je te rejoins tout de même quant à la solitude et ses causes internes - la misanthropie n'est en aucun cas une solution (au contraire même !)

Je ne remet pas en doute ta bienveillance mais c'est vrai que des propos très tranchés sans sommation peuvent être mal perçus ;)
avatar participant de Destati

Destati

22/11/2021 à 04:34

Salut Akhadiel,
Oui, on est jamais seul.e.s dans cette situation. Ca aide de le savoir et ça permet de se rendre compte à quel point on a des besoins spécifiques en tant qu'êtres humains. Ressentir la chaleur d'une présence, pouvoir embrasser ses proches et passer du temps avec eux, ça n'a pas de prix (pour le reste, il y a... 😂 ahem, je sors) !

Blague à part, je compatis sincèrement. Et puis, je sais pas si ça peut t'aider ce que je vais te dire, mais bientôt, tout ça sera terminé. Ce sera plus qu'un mauvais souvenir. Ça va aller ! 💪

Je t'envoie plein d'ondes positives ! 🙏 Courage !
avatar participant de aime la vie

aime la vie

22/11/2021 à 21:16

Destati, tu dis que bientôt tout cela sera terminé.
Moi, je ne le crois pas du tout. Mais à force, on va commencer quand même à s'habituer à cette vie tronquée. L'Homme s'habitue à tout, même à ce qui est inacceptable, l'Histoire nous en est témoin.

Quant à la discussion sur la vie en retrait, en quasi-autarcie relationnelle, d'abord on n'est jamais totalement isolé, ensuite il y a eu bien des expériences positives allant dans ce sens, au fil des siècles, menées par des philosophes, des religieux, etc.
Un isolement peut parfois permettre de faire un retour sur soi-même.
Des expériences très intéressantes ont d'ailleurs eu lieu sur un isolement non seulement social, mais aussi sensoriel, sur plusieurs mois je crois bien, en plaçant des gens dans une grotte, sans repère temporel ni rien d'autre non plus.
Je vous laisse à vos claviers si cela vous intéresse, je pense qu'internet sera une source d'infos très intéressante à ce sujet.

A contrario, je comprends parfaitement la souffrance que peut infliger une solitude non souhaitée, Akhadiel, et je me permets de compatir avec toi. Car ce que tu vis, je l'ai peu ou prou vécu lorsque j'étais plus jeune. Et pendant longtemps, sache-le bien.
Et puis je me retrouve pas mal dans ton histoire d'oreiller, car souvent lorsque je me couche, je me blottis en pensées dans les bras d'un de mes anciens mecs maintenant bien loin de moi ... et ça me fait du bien de m'endormir comme ça.
Bises, une pensée pour toi, sincèrement.
avatar participant de <strike>Membre désinscrit</strike>

Membre désinscrit

23/11/2021 à 01:27

> Citation de **Cedwave** #381005
Détrompe-toi, il y a des gens solitaires pouvant se passer de la compagnie d'autrui sans en être affecté, et ce n'est pas une question de manque de confiance en soi pour autant. Simplement, il y a des gens qui, seules, se suffisent à eux-mêmes et pour qui le contact humain est tout au plus un bonus.
avatar participant de aime la vie

aime la vie

23/11/2021 à 21:39

Rudy, je suis globalement d'accord avec toi. Tellement d'ailleurs que ... je vais aller plus loin :
pour certains, le contact humain est non pas un bonus, mais une torture.
Qui disait "L'enfer, c'est les autres" ? (mais attention, l'opinion de Sartre n'est pas aussi tranchée qu'elle en a l'air, le concept est donc à manipuler avec prudence)
avatar participant de MonsterBidou

MonsterBidou

24/11/2021 à 12:08

Évidemment certains se suffisent mais je pense que ce ne sont que des exceptions, nous sommes tout de même une espèce sociale - cela me paraîtrait étrange que de ne vouloir aucun contact (surtout que finalement nous sommes dans une société ou le "non contact" est presque une legende ...)