GAY-T

Suis-je anormal de trouver certaines pratiques sexuelles répugnantes?

Forum gay

Créé par Atlas90, le 27/05/22 à 19:57.

Mis à jour le 26/06/2022 avec 31 participations.

avatar Atlas90

Atlas90

27/05/2022 à 19:57

J'ai rencontré plusieurs personnes qui ont des fantasmes très répandues que je trouve répugnantes et dévirilisantes(les plans à 3 ou partouzes, fétichistes des pieds, avaler les semences et déchets masculines, les relations libres ou polyamour, les fist et BDSM, renifler les boxers sales, annulingus, brutalité verbale et physique lors de l'acte, Etre excité en regardant son partenaire se faire limer, les plans sexe sans lendemain....). Parfois j'ai l'impression de vivre dans un autre monde et ne pas être normal puisque beaucoup se retrouvent dans ces fantasmes. Aussi je me dis parfois que peut-être que la pornographie et les réseaux sociaux, l'environnement éducatif, la trajectoire affective, sociale et sexuelle de beaucoup ont contribué à développer ce type de fantasme. Bref qu'en pensez-vous?
avatar Deynos

Deynos

27/05/2022 à 21:57

Je pense que tu te prends la tête pour rien, à mes yeux...

En quoi ça te dérange que certaines personnes aient certaines pratiques ? ça ne te concerne pas... et ça ne change rien à ton quotidien, on est d'accord ?

Ok, tu as le droit de trouver ça répugnant, et ensuite...? Qu'est-ce qu'il faut faire ? Que ces personnes arrêtent ? Si elles se font du bien sans faire du mal à d'autres... Et que tout le monde qui a ce genre de pratique y trouve son compte ?

Tu as le droit d'avoir tes propres pratiques, tes propres fantasmes, et même ne pas en avoir... Mais merde, que chacun vive sa sexualité comme bon lui semble...!
avatar Karambole

Karambole

27/05/2022 à 22:11

Sympa la compassion pour cette personne qui se pose des questions sur ses limites sexuelles. Je suis d'accord avec toi a chacun ses pratiques et envie, néanmoins ce n'est pas en l'agressant que tu vas l'aider.
avatar Deynos

Deynos

27/05/2022 à 22:12

> Citation de **Karambole** #400960

Libre à toi d'interpréter comme bon te semble ce que j'écris. Je ne suis pas dans l'agression.
avatar Karambole

Karambole

27/05/2022 à 22:26

Au vu de la surutilisation des questions rhétoriques qui sont non entrecoupées de phrase à valeur affirmative et de l'usage de "mais merde" il y a largement de quoi mal le prendre. Voilà ce sur quoi je m'appui, mais peut-être est-ce une impression après tout.
avatar Deynos

Deynos

27/05/2022 à 22:28

Oui, ce n'est qu'une impression, qui est mauvaise.
avatar Karambole

Karambole

27/05/2022 à 22:32

Non j'utilise le doute par courtoisie, mais je suppose que tu n'es pas toujours maître de ton expression peut-être. Parce que si je peux me permettre, on aurait un peu l'impression d'un pere-la-morale.
avatar Deynos

Deynos

27/05/2022 à 22:34

Dixit le mec qui prend la fuite en privée quand la conversation le met "mal à l'aise" et qui vient commenter ce que j'écris avec je ne sais quel but ? Vraiment ?
avatar Atlas90

Atlas90

27/05/2022 à 22:49

Merci Karambole pour ton intervention. Deynos ta réaction laisse entrevoir des signes d'irritation surtout dans ton introduction je cite "En quoi ça te dérange que certaines personnes aient certaines pratiques ? ça ne te concerne pas... et ça ne change rien à ton quotidien, on est d'accord ?" et ta conclusion " Mais merde, que chacun vive sa sexualité comme bon lui semble...!". Aussi je pense que tu te retrouve dans beaucoup de ces fantasmes et pratiques sexuelles mais rassure toi mon intention n'était pas de te frustrer. Pour compléter mes propos et éclairer davantage les lecteurs cela a été à l'origine de beaucoup de rupture de rencontres et relations intéressantes. Du coup je m'interroge au bout d'un moment peut-être faudrait il accepter certaines pratiques que je trouve absolument dévalorisantes pour garder quelqu'un qui te plaise pour d'autres critères au risque de sombrer dans la solitude étant donner que c'est très répandue et que tout le monde le fait.
avatar Deynos

Deynos

27/05/2022 à 22:53

Ce n'est pas de l'irritation mais de l'incompréhension de ma part... Je n'arrivais pas à cerner là où ça posait problème, mais tu viens d'y répondre => les relations de couple.

Je ne vais pas me frustrer dans mes pratiques en ayant peur d'être jugé par d'autres ;)

Le "Tout le monde" de ta part est un abus de langage. Car effectivement, TOUT LE MONDE n'a pas les mêmes fantasmes. Certains sont très Kinky et d'autres vanilla, si je ne me trompe pas sur les termes utilisés. La difficulté est peut-être dans le fait de tomber sur quelqu'un qui te ressemble dans tes envies et tes attentes ET/OU de faire certaines concessions, dans un sens comme dans l'autre.
avatar Karambole

Karambole

27/05/2022 à 22:56

Je crois que c'est ton interprétation de ma remarque. Je ne fais qu'observer que le fait que tu lui aies répondu en utilisant beaucoup de questions rhetoriques et une interjection un peu véhémente ne le mettra semble-t-il pas à l'aise et ne fera que renforcer son impression d'"anormalité". Par ailleurs, il me semble que si tu entends qu'on puisse avoir des interpretations differentes des ecrits des gens alors tu peux tout à fait reconnaitre que ton interpretation de ma remarque est possiblement erronée. Et dans le cas présent je te dis que ce n'est qu'une impression ça aurait pu être quelqu'un d'autre. Vraiment mea culpa.
avatar Deynos

Deynos

27/05/2022 à 22:58

> Citation de **Karambole** #400976

Du fait que le commentaire vienne de ta part, avec notre passif sur ce site, il est vrai que certaines interprétations me viennent plus facilement à ton égard. Bref.
avatar Un Ancien Membre

un ancien membre

27/05/2022 à 23:01

Salut

Chacun et chacune a ses propres limites en matière de sexualité.
Par exemple SM et plan à 3 ce ne sont pas mon truc non plus.
Après le b.a.ba dans un couple en matière de sexualité reste et restera la communication et le consentement mutuel
Si ton ou ta partenaire ne respecte pas ton consentement il faut en effet le quitter sur le champ, car le consentement est non négociable.
Tu es tout à fait normal à avoir tes limites. La sexualité doit rester un moment de partage et d'amour ou de plaisir (si c'est le ou la partenaire d'un soir).
Enfin je pense que la majorité des gens ont des pratiques très classiques en matière de sexualité Et que les pratiques que tu cites sortent en effet des pratiques classiques sexuelles ...

Question : as tu été obligé d'avoir des pratiques sexuelles contre ton gré?
avatar Atlas90

Atlas90

28/05/2022 à 00:09

Merci à tous pour vos retours, Lulustrike pour répondre à ta question personne ne m'a obligé à faire des choses contre mon gré même si certaines préférences sexuelles ont été à l'origine de beaucoup de rencontres intéressantes qui ont dû être écourtées. Un petit exemple j'ai rencontré quelqu'un de super bien gaulé et plutôt cultivé avec le sens de l'humour mais trop exhibitionniste à mon gout, toujours entrain de vouloir se filmer dans des postures obscènes et dans des endroits très fréquentés, le fait de pouvoir se faire prendre, de braver l'interdit constituait le sommet de l'excitation, je vous passe les détails. Je suis plutôt athlétique mais très pudique et accorde une certaine valeur à l'intimité du coup je trouvais cela abject
avatar François76

François76

28/05/2022 à 00:39

Bonsoir Atlas 90
Tu écris :
"Du coup je m'interroge au bout d'un moment peut-être faudrait il accepter certaines pratiques que je trouve absolument dévalorisantes pour garder quelqu'un qui te plaise pour d'autres critères au risque de sombrer dans la solitude étant donner que c'est très répandue et que tout le monde le fait."

Comme l'évoque Lulustrike,
Si certaines pratiquent ne te tentent pas et bien décline-les ! Tu es dans ton droit ! ça n'est pas négociable !

C'est peut-être également au partenaire de réduire ses "prétentions" pour te garder !
Les concessions au sein d'une relation sont mutuelles et en aucun cas en sens unique !

Belle soirée
avatar Skyquiver

Skyquiver

28/05/2022 à 09:35

Chacun ses envies. Comme François l'a dit, chacun peut faire des compromis en amour dans la mesure du possible et du supportable.

Cependant, je doute fort que tu sois le seul à ressentir cela. Et je ne serais pas plus à même que toi de faire ce genre de choses qui me répugnent également. Cette bataille pour trouver quelqu'un qui puisse nous correspondre est d'autant plus complexe qu'elle concerne autant les préférences et pratiques sexuelles, que les valeurs, la mentalité, les idées, etc.

Non, tu n'es pas anormal, pas plus que ces autres qui aiment ces pratiques et que l'on ne voudrait pas blesser non plus. Pour ma part, j'ai parfois même subi des critiques sur certains sites de garçons qui me disaient que je devais vivre avec mon temps (accepter toutes ses pratiques, les plans et tout le reste) et que j'étais donc "anormal".

Il faut que tu persévères et que tu tiennes le choc. Ces échecs, ces déceptions, ces expériences te permettent de savoir de plus en plus qui tu es, ce que tu aimes, ce que tu recherches. Garde espoir !
avatar Boulanger44

Boulanger44

28/05/2022 à 17:40

Atlas 90 je comprends ta réflexion et ton questionnement, tu peux rencontrer la personne de ta vie et malheureusement te rendre compte que vos pratiques ou comportements sexuels sont diamétralement opposées. Malheureusement comme tu le dis, de nombreuses études ces dernières années montrent que la pornographie joue de plus en plus un grand rôle dans notre sexualité (surtout celle des plus jeunes). Avant internet, la pornographie était assez limitée (je passais du temps sur les pages slip du catalogue de La Redoute ça c'était le pied :-), maintenant on ne sait pas si il y a vraiment des limites.

D'un autre côté je pense que la grande majorité des pratiques sexuelles actuelles ont toujours existé, c'est juste que maintenant en quelques clics ont peut y avoir accès.

L'amour de soi ou de l'autre passe parfois presque au second plan, si l'on construit un site porno ou un site d'amour on sait lequel aura le plus de visites ! Mais je pense aussi comme l'ont dit les autres que le sexe doit être un moment de partage, de certaines concessions mais à chacun de se fixer ses propres limites, dans une relation sexuelle il n'y a que la moralité de ceux qui y participent qui fait foi. Après sincèrement je ne connais pas beaucoup de couples qui se sont construits sur une sexualité commune, il y a toujours une multitude de solutions à trouver je ne pense sincèrement pas que deux personnes peuvent se séparer à cause d'une sexualité opposée. A part si on est un couple de singes bonobo; on passe plus de 95% de son temps à ne pas avoir de relations sexuelles !

J'aime bien le titre de ton sujet bien provocateur et ça a marché :-))
avatar Baptiste :-)

Baptiste :-)

28/05/2022 à 23:08

Je trouve dommage et même dommageable de catégoriser certaines pratiques sexuelles comme "répugnantes" ou "dévalorisantes". Cela laisse entendre que ces pratiques seraient sales ou que ceux qui les pratiquent sont dans une forme d'immoralité ou n'ont pas la même dignité que toi. Par exemple, et pour ne prendre qu'un exemple, je pratique l'anulingus (entre autres pratiques que tu cites), et je peux personnellement me sentir visé par le jugement que tu portes. Je crois qu'en sexualité, ce n'est pas parce qu'une pratique ne nous convient pas qu'il faut la juger négativement. Tu pourrais juste te contenter de dire que ces pratiques ne te conviennent pas.
avatar Cinetique

cinetique

30/05/2022 à 16:14

Bonjour
Je partage le point de vue de Baptiste.
> Citation de **Baptiste :-)** #401166

Si je trouve la réponse de Deynos un peu directe, c'est, je pense, lié à la présentation du sujet par Atlas90.
> Citation de **Deynos** #400955

Dans le post qui lance le sujet, Atlas90 nous dit :
"... que je trouve répugnantes et dévirilisantes (les plans à 3 ou partouzes, fétichistes des pieds, avaler les semences et déchets masculines, les relations libres ou polyamour, les fist et BDSM, renifler les boxers sales, annulingus, brutalité verbale et physique lors de l'acte, Etre excité en regardant son partenaire se faire limer, les plans sexe sans lendemain....). "
En effet, si l'on peut dire que l'on n'aime pas ou même que l'on rejette certaines pratiques, les mettre en vrac dans un sac et les dénoncer sans nuance comme "répugnantes" est un jugement moral. Ça peut énerver et je comprends certaines réponses épidermiques, puisque, dès la 1ère phrase, les personnes ayant ces pratiques sont considérées comme déviantes et répugnantes, donc jugées. Donc, à intervention mal formulée, réponse a minima irritée, au pire agressive.

Sinon, comme Boulanger44, je pense que la majorité de ces pratiques n'ont pas attendu Internet, les réseaux sociaux, la pornographie pour exister. Les partouzes existent depuis l'Antiquité, le sadisme a été formalisé par le marquis de Sade au 18è siècle, le masochisme par Masoch au 19è siècle, etc. Les plans à 3 existaient déjà chez les grecs (voir les céramiques), etc. Même si les nouveaux médias démocratisent l'accès à ces pratiques, il n'y a rien de nouveau (voir certains films de Pasolini ou de Kenneth Anger). Pensons aussi à la description de Sodome et Gomorrhe dans l'Ancien testament chrétien. Ce qui montre bien que depuis des temps très anciens, les fantasmes et pratiques sujettes à critique de la bien-pensance existaient déjà.

La question est donc ailleurs.

Je ne sais pas ce qu'on doit comprendre par pratique "dévirilisante". En quoi un plan à 3, par exemple, est dévirilisant ? Il faudrait définir le terme, car je ne parviens pas à concevoir ce que ça veut dire. Merci, Atlas90 de préciser ta pensée.

Ensuite, je pense que chacun a une sexualité différente et que, tant que cela respecte un cadre "légal" (consentement des partenaires, capacité à donner son consentement), il n'y a pas de jugement à porter. Sur un plan purement objectif il n'y a rien de plus à dire. Personne n'est d'ailleurs obligé à ces pratiques. Et chacun aura une réponse différente à apporter qi on le questionne sur telle ou telle pratique.

Après, on peut s'interroger sur ces pratiques en elles-mêmes. Pourquoi existent-elles, que signifient-elles ? Mais c'est encore un autre sujet.
D'ailleurs, il y a un fossé entre fantasmer ces pratiques et les réaliser (Atlas90 confond un peu les deux). Beaucoup en restent au domaine du phantasme. Ça peut être une forme d'excitation par la matérialisation fantasmatique de pratiques pouvant potentiellement procurer du plaisir. L'image est les sensations procurées par la pensée peuvent même, parfois, donner plus de plaisir que les réalisation en elle-même.
Le plaisir (l'ubris) est du domaine de l'irrationnel, il est donc inutile de vouloir raisonner sur ce sujet. Et que l'on approuve ou pas (mais c'est déjà du jugement), personne peut ne peut empêcher les êtres humains de rêver et fantasmer (encore heureux !). Si l'être humain était conduit par sa raison et non par son ubris, ça se saurait ! Et ce mot a été forgé dans l'Antiquité grecque, ce n'est donc pas récent.
Certaines pratiques peuvent aussi donner corps à l'idée de l'abandon total à l'autre, à la confiance totale qu'on lui accorde en se laissant "manipuler", "soumettre", etc. En retour, l'autre partenaire répond par la "domination", la "prise en main" qui peut être envisagée comme un signe : "j'ai entendu ta volonté de t'abandonner à moi, je te montre que je prends soin de toi, que je te protège, que tu peux entièrement avoir confiance en moi" etc. D'ailleurs ces pratiques sont un jeu et il faut le prendre comme tel. Un jeu de l'ubris, du plaisir, mais aussi du partage. Une forme de parage non verbale, par gestes ou signes, en tout cas symbolique.

Peut-être, Atlas90, n'envisages-tu ces pratiques que sous un aspect négatif. Car ton approche négative est aussi le fruit d'un fantasme, c'est à dire une construction en image que ton cerveau forme quand tu associes les termes. Cela renvoie à l'image que tu associes aux mots. Mais là, il n'y a que toi qui a la clé pour dire pourquoi tu réagis de telle façon.
Par exemple (désolé pour la trivialité) : la pratique de l'anulingus ou de lécher les pieds provoque des sensations très particulières et impossibles à décrire par ceux qui sont sensibles sur ces parties du corps. Evidemment, si tu imagines un anus très sale et malodorant ou des pieds tout crasseux avec des ongles noirs, c'est assez "répugnant". Mais si tu imagines un anus et des pieds très propres, ce n'est pas du tout la même chose. Pour ma part, un anus très sale ou des pieds tout crasseux ne me feraient pas du tout envie, mais je n'empêche personne, si cela donne du plaisir à chacun des participants et que le consentement est là.
avatar Jstophe

Jstophe

01/06/2022 à 23:12

La "répugnance" n'est que pour soi, pas pour les autres.
Nous sommes une minorité dans la société, L'homosexualité est "répugnante" pour certains.
Nous tombons donc bien bas dans les dimensions de l'anormalité ... sans limite.
A chacun ses goûts, ses désirs.
La liberté de choix réside dans son mode vie et son libre arbitre.
avatar Alcyone

Alcyone

02/06/2022 à 18:13

Personne ne t oblige à faire tout ça. Ton partenaire doit respecter tes goûts. lol
avatar Cinetique

cinetique

03/06/2022 à 14:07

Ne faut-il pas avoir essayé une pratique avant de la juger ?
Ça permet d'avoir un avis et non plus un a priori.
avatar Un Ancien Membre

un ancien membre

11/06/2022 à 01:29

Je pense qu'il faut avoir l'esprit ouvert et ne pas juger les pratiques des autres ,c'est peut etre repugnant pour toi ou étrange mais cest une normalité pour l'autre....Apres rien ne t'oblige a pratiquer quelque chose qui ne t'attire pas ou ne t'interesse pas
avatar Boulanger44

Boulanger44

12/06/2022 à 09:31

> Citation de **Cinetique** #401884
Je ne pense pas qu'il faut tout essayer pour avoir un avis, genre je pense que l'héroine n'est pas bonne pour la santé, pourtant j'ai jamais essayé :-))
avatar Boulanger44

Boulanger44

12/06/2022 à 09:31

> Citation de **Cinetique** #401884
Je ne pense pas qu'il faut tout essayer pour avoir un avis, genre je pense que l'héroine n'est pas bonne pour la santé, pourtant j'ai jamais essayé :-))
avatar Épicuriens

Épicuriens

12/06/2022 à 12:57

> Citation de **Atlas90** #400925
Certains trouveront abject aussi ce que tu pratiques. Alors laissons la liberté à chacun dans la mesure où il n’oblige personne
Le présent réseau se nomme be tolérant, traduction : soit tolérant
avatar Boy70

Boy70

14/06/2022 à 22:41

Dans ton post tu parle essentiellement de différentes pratiques sexuelles qui ne te conviennent pas ou peu.
Il n'y a rien de dévirilisant à aimer certaines pratiques particulières.

Je pense que justement c'est la pornographie qui dévalorise les corps et qui impose des injonctions. Comme par exemple le fait que ce serait uniquement la femme qui doit recevoir.

Je remarque que tu ne parle pas d'amour ni de rencontre amoureuse.
As-tu toujours rencontré des personnes attirées par ce genre de pratiques ? Jamais des personnes avec tes envies et tes affinités ?
Si non, ce serait peut-être intéressant de savoir pourquoi.
avatar Bidream07

Bidream07

15/06/2022 à 01:44

Bonsoir perso oui y'a des pratiques qui me font pas du tout kiffer en particulier le sm les trucs crades et l'anulingus mais honnêtement chacun est libre de faire ce qu'il veut du moment que l'autre est pas forcé de faire quelque chose qu'il ne veut pas !
avatar Deynos

Deynos

15/06/2022 à 10:12

Pourtant, des chanteurs spécifiaient "et tu tapes tapes tapes, c'est ta façon d'aimer" pour passer une nuit de folie... 🤣 Vive le SM !
avatar Elsasicher

Elsasicher

17/06/2022 à 13:35

"anormal" un rond pas circulaire est anormal un carré sans angle est anormal un avis n'a rien d'anormal!!! rien que le mot à l'inverse "normal" cn'existe pas. une personne normal c'est quoi? personne ne peux en donner la définition
avatar Un Ancien Membre

un ancien membre

24/06/2022 à 20:06

je pense que le faite de devoir prouver aux autres que l'on est meilleur que les autres et plus sexuelement plus performant remonte très loins dans l histoire de l'homme mais encore plus dans ce monde ou l'ont doit prouver sa valeur a tous bout de champs, mais parfois c'est pas ce qui parle de celas qui en fons le plus, le principal dans un couple c'est d'arriver a sépanouir
avatar Un Ancien Membre

un ancien membre

26/06/2022 à 14:57

anormal , non , chacun trouve , donne , ressent du plaisir , comme il veux , l important est que ce soit du plaisir partagé , que chacun y trouve son compte et s épanouisse dans une sexualité qui lui convienne avec un ou des partenaires ayant les memes attraits , phantasmes ou autre