GAY-T
Forum GAY

Le syndrome de Narcisse. Ou la recherche de son semblable......

Créé par DamienLge, le 29/02/24 à 10:17.

Mis à jour le 10/04/2024 avec 30 participations.

avatar DamienLge

DamienLge

#499921 - 29/02/2024 à 10:17

Je crois que tout est dans le titre non ? ;-) à vos claviers.... Vous connaissez tous le Mythe de Narcisse: qui tombe amoureux de son reflet dans l'eau... Donc finalement: qui tombe amoiureux de lui même... Serions nous tous à la recherche de "notre" Narcisse ?
avatar Jstophe

Jstophe

#499983 - 29/02/2024 à 17:41

Sujet très intéressant au demeurant car les tréponses peuvent être nombreuses et contradictoires. D'où justement l'intérêt. Pour ma part, mon avis est que c'est oui et non. On ne recherche pas forcément l'image que pourrait nous donner un miroir. Un minimum de points communs sont incontournables, certes, mais aussi on peut rechercher la différence si elle présente une complémentarité.
avatar Kilik

Kilik

#499985 - 29/02/2024 à 17:43

et tous ces gens qui cherchent plus beau, plus intelligent, plus jeune,... qu'eux ?
avatar Sosoblk

Sosoblk

#499987 - 29/02/2024 à 17:57

> Citation de **Kilik** #499985 On appelle sa société de consommation, il cherche ce qu'ils ne pourront jamais avoir...... un idéal irréalisable et surtout une perte de temps qui finit par tuer.
avatar DamienLge

DamienLge

#499990 - 29/02/2024 à 18:03

> Citation de **Kilik** #499985 tu ne serais pas un peu en train de "tuer" le sujet là ?
avatar Kilik

Kilik

#499995 - 29/02/2024 à 18:35

> Citation de **DamienLge** #499990 je peux faire une fatality en mode Mortal Kombat pour terminer le game 😆. Je comprends ta question. Il est vrai que trouver quelqu'un comme soi, évite bien des déceptions ou énervements. A commencer par les manies agaçantes 😋 : "Mais qu'est ce qu'il fait de bruit quand il mange !" ou " Mais qu'est ce qu'il est bordelique !"
avatar Sosoblk

Sosoblk

#500025 - 29/02/2024 à 20:19

> Citation de **DamienLge** #499921 Un peu de oui et de non, je pense que l'on cherche une personne complémentaire sans forcément nous ressembler en tous points. Une personne avec qui partager des choses en commun mais aussi des différence qui permettent de mieux vivre.
avatar Jstophe

Jstophe

#500032 - 29/02/2024 à 20:41

Jules Verne a écrit : " L'amitié ne saurait exister entre deux êtres parfaitement identiques, la différence est infiniment plus enrichissante que la ressemblance. " Cette pensée devrait peut-être aussi s'appliquer aux sentiments amoureux. A voir ...
avatar LinkinSky

LinkinSky

#500049 - 29/02/2024 à 21:30

> Citation de **Kilik** #499995 Est-ce qu’il ne suffit pas juste de garder en tête que pour partir à la quête d’être en couple, il faut juste de l’amour en ayant les mêmes valeurs, peu importe les similitudes ou les différences ? Je préfère qu’il face du bruit au lieu que mon conjoint soit jaloux, mou du genoux, colérique, infidèle, dépensier… et perso, mon bordel se porte très bien et ce n’est qu’une apparence (tout est classé et trié à des endroits précis, au moins je m’y retrouve). ;P UnderSkyline Wins !
avatar DamienLge

DamienLge

#500079 - 01/03/2024 à 09:13

> Citation de **Kilik** #499995 Non je me permettais de dire cela parce que, étrangemennt, sur le forum que j'ai du faire fermer "le diktat de l'age", PERSONNE n'a soulevé le sujet de la société de consomation qui nous impose des règles, alors que c'était précisément le sujet 😊 Alors que sur ce sujet ci, bien au contraire, la question que je pose et que je me pose, et bien la différence entre les individus, alors que, parce que gays, donc "hommes tous les deux", nous aurions peut être tendance à rechercher une similarité avec notre partenaire, je résume en disant: " c'est un homme comme moi donc il pense comme moi refléchit comme moi .... etc", et je m'interrogeait sur la question, que j'apelle "syndrome de Narcisse" en référence à Narcisse, et qui est, à ce que je constate souvent, finalement un frein (essentiellement virtuel je pense) à la rencontre.. enfin je pense..
avatar Kilik

Kilik

#500172 - 01/03/2024 à 19:59

Je ne ferai pas de grandes démonstrations thèse / antithèse / synthèse. Je vous les laisse. Voys trouverez pleins d'arguments, d'exemples et contre exemples. Et puis les sujets guimauves de l'amour, ce n'est plus de mon âge 😆😉🤣. Par contre je vous partagerai un jeu que j'aime beaucoup. Le jeu du : couple / pas couple. Ca ne s'appuie que sur le visuel. @ Underskyline désolé je pousse les valeurs et autres niaiseries dans les orties avec mémé. 😉🤣 Pas utile pour le jeu. Le jeu consiste à deviner si 2 hommes sont en couple. Et bien le visuel (physique, vetement, coupe de cheveux, attitude,...) donne énormément d'indices. Il y a un effet miroir étonnant. Narcisse qui se regarde. Je ne veux pas ditre que c'est du narcissisme, mais il semble quand même plus confortable d'être en couple quand on se ressemble. Conseil : le jeu est plus facile sur les destinations de vacances, car les couples s'y deplacent plus souvent à 2 (sans les amis, la famille, les collègues,...).
avatar LinkinSky

LinkinSky

#500233 - 01/03/2024 à 21:02

> Citation de **Kilik** #500172 :p arrêtes de faire ton sérieux, pépé que tu es, et en plus de pousser mémé dans les orties, allons rouler avec qu’elle tous les deux dedans, tout en mangeant des guimauves, ensemble. :D Les gens me saoulent a nous demander comment on fait pour être ensemble parce qu’on a rien en commun (physique, hobbies, vêtement…) et c’est quoi l’humour, l’ouverture d’esprit, l’amour, les valeurs… des niaiseries, comme tu dis ? Mdr Et toi tu me saoulent à toujours vouloir avoir raison comme si la pensée unique existait, alors que je suis la preuve incarnée de ta contre-pensée. je suis Jesus, tu ne l’as toujours pas compris ! XD (niaiserie XD espèce de… j’avoue j’ai explosé de rire sur ce mot).. (que les valeurs comptent plus que le reste) même si je suis d’accord avec toi (en partie) car ça concerne en grande majorité de personnes mais ça ne veut pas dire « toutes ». Mes Niaiseries (mdr) font que je suis bien dans ma vie et que c’est du solide car pour moi, tes niaiseries (que j’adoptais) n’apportaient strictement rien dans les fondations d’un couple ou d’amis. Ce n’était que du Fake ! Après scientifiquement parlant des tests ont été effectués et que « oui » la plupart des couples ont à l’usure du temps adoptés les mêmes mimiques par le mimétisme involontaire. Parfois ils se ressemblent tellement qu’on dirait des frères et sœurs. C’est la nature humaine qui remonte depuis des siècles à aborder les mêmes mimiques établis depuis le règne animal, un code sociologique et physique afin d’être intégré dans un groupe. Donc oui, on a regardé le même documentaire :) ce n’est encore qu’un paraître et le paraître bien qu’involontaire, ça à tendance à rassurer, ça ne veux pas dire que ça reflète la réalité. Nos deux conclusions réunis expliquent alors le nombre de Célibataire, de rupture et de divorce. Monsieur @Kilik, ce que je viens de faire, c’est ce qu’on appelle faire un « compromis ». Pour nos vacances, on n’est jamais d’accord (a part l’Islande. Qui n’aime pas l’Islande.) XD donc à force, on part chacun de notre côté, pour mieux se retrouver. Tes tests tombent à l’eau avec moi. D’ailleurs, Mémé prend son bain dedans. :P
avatar Loversity

Loversity

#500241 - 01/03/2024 à 21:38

J'ai entendu une fois sur internet le témoignage de 2 vrais jumeaux qui étaient "connecté" et partageaient presque instantanément leurs envies et idées. Et en vivant ensemble, ils se marchaient sur les pieds presque tout le temps. Si l'un veut manger un truc, l'autre l'a mangé avant... alors même si ça doit être génial de rencontrer quelqu'un qui nous ressemble vraiment, je pense qu'il faut pas tomber en dessous de 50% de différences 😂
avatar Kilik

Kilik

#500254 - 01/03/2024 à 23:01

> Citation de **UnderSkyline** #500233 Il faut se rendre à l'évidence, tu as raison : l'Islande c'est top. 😁
avatar DamienLge

DamienLge

#500280 - 02/03/2024 à 11:58

ha je ne connais pas l'islande et ma foi je n'ai pas trop envie d'aller là bas.... ceci dit: sur le jeu du "couple/ pas couple", c'est vrai qu'il y a un mimétisme qui se fait qui est parfois étonnant, pas toujours, mais de fait assez souvent.... oui je pense aussi que lors d'une rencontre (puisque je parlais de "chercher son semblable) ça fonctionne si il y a une part de différence, et une part de "conivence", bref: d'acceptation de la différence de l'autre.... mais: j'avoue que je vois souvent sur les sites des gens tomber dans ce "syndrome"... et ils cherchent tellement leur semblable ou "le mec qui répond" à ce qui est "leurs critères", que évidemment, ils ne le trouvent jamais... puisque nous sommes tous différents, même si il n'y a pas la différence "physique" montrée de manière "évidente": une homme, une femme. Et en plus, je trouve, perso, que les susdits critères sont fort liés, non pas à leurs réels gouts personnels, mais oui, à une espèce de "mode" bien ancrée, véhiculée par les commerciaux, donc avec un but de se faire du fric, et rien d'autre... un peu un "conditionnement" que l'on apelle "société de consommation"... enfin ce n'est que mon avis. Et je sais pas, mais perso, je trouve que l'on est pas trop dans l'acceptation des différences... quelles qu'elles soient d'ailleurs... surtout quand on cherche, et mot est sans doute totalement innaproprié: "sa moitié"....
avatar Melodic91

melodic91

#502629 - 22/03/2024 à 21:00

Bonjours, pas si sur que si on se fabriquait un clone de soi même on finirait pas, par s'insupporté car on voit pas tous de nous même, oui il faut des points communs , deux personnes qui on rien en commun ça peut être compliqué mais cherché quelqu'un qui nous ressemble trop semble encore plus compliqué voir impossible et comme je disais plus haut pas sur que ça soit si satisfesant que ça. perso sur certain point il me faudrait parfois mon contraire, bien sur partagé des choses qu'on apprécie ensemble mais comme ça été dit on peut faire des choses séparément en couple, et mieux se retrouvé, être en couple c'est pas forcement collé ensemble tel la colle glu j'ai lu quelque part le fait de notre société, de consommation oui c'est pas faux mais je pose toujours cette question était ce mieux avant , alors je me pose plus tant ça la question , je base un minimum de base, le respect, la tendresse, et après si ça accroche on voit le reste se qui peut être en compromis, laissé construire la relation au fil du temps, un de nos travers ça serait je veux tout, tout de suite, ça en matière de relation ça peut que entrainé que frustration Narcisse il finit pas transformé en fleur ? , j'aime bien les plantes mais de la a me réincarné en plante
avatar Jstophe

Jstophe

#502642 - 22/03/2024 à 21:26

Une simple idée, si l'on ne recherche pas son semblable (son clone), on peut rechercher ce que l'on aurait aimé être. Sorte de projection, de transfuge, vers un autre soi-même fantasmé. Cela relève de la psychologie ou plutôt de la psychiatrie. Dur à creuser mais révélateur de son moi profond, enfoui dans ses tripes.
avatar Alexchore

Alexchore

#504026 - 02/04/2024 à 16:35

je cherche plutôt des gens différents de moi avec qui discuter, mais il semble qu'aujourd'hui le dialogue ait disparu ...
avatar DamienLge

DamienLge

#504029 - 02/04/2024 à 17:25

cela voudrait il dire, Alexchore, que la réponse que l'on a été plusieurs à te faire, à ton appel à l'aide, ne te satisfait pas?
avatar RESPIRE

RESPIRE

#504826 - 09/04/2024 à 03:10

> Citation de **DamienLge** #499921 Je crois que tomber amoureux de son reflet est plutôt rassurant. Plus on se ressemble, plus on a de chance d'avoir la même façon de penser. Et, intuitivement, on a peut-être tendance à être plus gentil car au final, il y a un peu de nous en la personne.
avatar DamienLge

DamienLge

#504843 - 09/04/2024 à 10:56

bien sur, mais en même temps: son "double" n'existe pas ;-)
avatar RESPIRE

RESPIRE

#504856 - 09/04/2024 à 13:54

Ça dépend de ce que tu entends par double. C'est certain que personne n'aura le même visage que toi. Par contre, une personne qui partage un certain nombre de caractéristiques physiques générales avec quelqu'un, ça peut s'apparenter à un double.
avatar Jstophe

Jstophe

#504860 - 09/04/2024 à 15:02

> Citation de **RESPIRE** #504856C'est certain que personne n'aura le même visage que toi. Je doute de cette affirmation, les sosies existent, tout au moins par le visage. Quant au corps en général, les probabilités sont infimes. Maintenant, son "double" non physique, cela dépend de ses gênes, de son vécu, de la manière dont on a ressenti son passé, de son caractère, de sa personnalité, de ses visions d'avenir, et bien sûr aussi de son erntourage, de son environnement, des paramètres extérieurs qui nous atteignent malgré nous mais nous "formatent" d'une certaine manière, volontairemrnt ou non, consciemment ou inconsciemment. On pourrait parler de clône, mais dans ce cas, nous perdrions toute personnalité, car nous serions calqués sur un un modèle unique, un moule universel. Et nous serions devenus des pions, des objets même. Pour en revenir au thème initial, la recherche de soi-même, certain-e-s la revendiquent, d'autres au contraire la rejettent. La différence pourrait constituer une richesse, une ouverture. La ressemblance pourrait provoquer un enfermement, donc une frustration, voire une castration. Le monde, la vie, n'est pas un miroir, mais une fenêtre. Pour émettre une métaphore, JE est un autre soi-même, il/elle est mon ombre, mon fantôme, mon reflet. Mais cela relève de la divagation.
avatar RESPIRE

RESPIRE

#504864 - 09/04/2024 à 16:15

> Citation de **Jstophe** #504860 Je doute de cette affirmation, les sosies existent, tout au moins par le visage. En réalité, les sosies ne se ressemblent pas à 100%. Il y a toujours des petites caractéristiques qui font qu'on sait que ce n'est pas l'autre personne. Il a certes des caractéristiques générales (physiques et parfois au niveau de la personnalité) partagées avec l'autre. Mais, le sosie, il frappe surtout notre imaginaire : on voit un sosie parce qu'on veut bien y voir une parfaite ressemblance. Par exemple, Barack Obama aurait un sosie. Si tu me dis qu'ils se ressemblent, je vais bien évidemment y voir des points communs. Mais, si tu me dis qu'ils ne ressemblent pas, je vais y chercher les différences (et y en a) et dire que ce n'en est pas un. Si je parviens à confondre les deux, c'est uniquement parce que je n'ai pas assez d'informations sur eux et que j'ai retenu plus ou moins ses caractéristiques physiques générales (ils sont tous les deux hommes foncés de peau, cheveux courts, des dents blanches, etc.). ![Barack Obama et son sosie](https://img.lapresse.ca/924x615/200901/20/41448.jpg)
avatar DamienLge

DamienLge

#504869 - 09/04/2024 à 18:11

Ce n'est plus du tout le sujet
avatar RESPIRE

RESPIRE

#504871 - 09/04/2024 à 18:14

> Citation de **DamienLge** #504869 Pourquoi ?
avatar DamienLge

DamienLge

#504874 - 09/04/2024 à 18:21

il suffit de lire le sujet 😇
avatar RESPIRE

RESPIRE

#504912 - 09/04/2024 à 23:19

> Citation de **DamienLge** #504874 Tu évoques le mythe de Narcisse avant de poser la question de savoir si on est tous à la recherche de “notre Narcisse”. Je réponds, en toute hypothèse, que trouver une personne qui est comme nous peut être rassurant. Tu fais la remarque que les doubles n'existent pas, c'est-à-dire si j’ai bien compris que les personnes ne se ressemblent jamais totalement. Je te donne d'ailleurs partiellement raison, puisque de toute évidence, personne ne peut nous ressembler totalement si ce n'est le reflet de nous-même dans un miroir (et encore car les miroirs nous déforment…). Jstophe a poursuivi en évoquant le cas du sosie, qui est une "personne qui a une ressemblance parfaite avec une autre." (Le Robert). Et, si je lui donne raison en théorie car les différences y sont gommées, dans la pratique, c’est beaucoup plus complexe que ça. S’il y a des sosies, c’est qu’il y a forcément au moins deux personnes distinctes, qui sont donc amenées à avoir des différences. Car de toute évidence, la ressemblance consiste en un "rapport entre des objets présentant des éléments identiques suffisamment nombreux et apparents" (Le Robert). Il n’est pas nécessaire d’être totalement identique à l’autre personne, mais juste de présenter dans un nombre minimum subjectivement déterminé et bien calibré de caractéristiques identiques pour pouvoir dire que deux personnes se ressemblent. Et, pour dire que deux personnes se ressemblent, ça dépend de tout un tas de facteurs (culturel, social, environnemental, personnel, etc.). Si on cherche tous “notre Narcisse”, celle qu’on aura déterminé pour nous-même n’est pas forcément celle que quelqu’un d’autre aura déterminé pour nous, parce qu’on a pas forcément les mêmes critères pour déterminer qui est la personne qui nous ressemble le plus. Dans l’exemple de Barack Obama et de son sosie, ces facteurs permettent d’estimer si oui ou non ce sont de véritables sosies, s’ils se ressemblent donc parfaitement. Et, plus on regarde les deux personnes de près et moins on voit deux personnes qui se ressemblent, on peut finalement trouver ça grotesque de les avoir considéré comme des sosies. Dans le mythe en question, Narcisse tombe amoureux de son reflet uniquement parce qu’il a un amour excessif de lui-même. Il ne peut pas être amoureux, s’il ne se voit pas en l’autre. Il ne peut pas aimer quelqu’un d’autre que lui, car de toute façon il est arrogant et méprisant avec les autres. Mais pour tomber amoureux de son reflet (qui lui ressemble parfaitement, c'est même lui...), il a interprété selon ses critères (notamment son amour propre) l’image qui lui était renvoyée. S’il n’avait pas eu un amour excessif de lui-même, il aurait très bien pu se voir et trouver son reflet laid il ne se serait pas égaré (il se serait même rendu compte que c’était lui). Ce que je fais, c'est que j'essaie d'appliquer un mythe ("chose imaginaire" selon Le Robert) à la réalité. Je pense avoir suffisamment démontré qu’une personne identique à nous-même n’existe pas contrairement à ce que relate le mythe de Narcisse et, si c’est le cas, c’est au prix d’une interprétation subjective. Mais, tout de même, je crois qu’on a tendance à se tourner vers ce qui nous ressemble. Une personne qui nous ressemble physiquement, c’est une personne qui partage possiblement la même culture, la même façon de penser, etc. De la même manière, une personne de notre classe sociale ou qui fréquente les mêmes lieux que nous, on aura tendance à se mettre plus facilement en couple avec une personne de son milieu car il y a ce sentiment de proximité. Mais, encore une fois, si on se penche plus en détail sur les deux personnes, on verra des différences. Est-ce qu’on est “tous” à la recherche de notre semblable ? C’est complexe d’apporter une réponse. Ce serait oui d’une certaine manière, mais ce serait à nuancer d’une autre. Et puis, peut-être qu’en cherchant quelqu’un de différent, on cherche inconsciemment la personne qu’on aimerait être. Enfin, je ne sais pas… Voilà. Voilà en tout cas ce que j’essayais de démontrer. Je suis peut-être “hors sujet”, j’y vois en tout cas des liens pour ma part. Mais, peut-être ai-je mal compris ? Ça arrive. Je trouve dommage en tout cas, si ma réponse n’était pas totalement reliée au sujet, de ne pas avoir essayé de faire des ponts, de me demander des précisions ou, s’il s’avère que mon propos est totalement hors sujet, de m’expliquer en quoi. Un comportement passif-agressif n’aide en rien. Je désactive les notifications de ce sujet, je n'aime pas trop l'ambiance... 😖
avatar DamienLge

DamienLge

#504916 - 10/04/2024 à 08:49

Bonjour RESPIRE! et bein voilà, tu as tout lu, tout compris, et tout parfaitement analysé. Et je trouve ta réflexion tout à fait pertinente sur le sujet. Et je suis sérieux. J'ai été un rien plus loin en définissant ce que l'on pourrait apeller un "syndrome de Narcisse": c'est à dire, puisque la différence physique n'est pas "évidente", dans le sens la différence de sexe, j'ai pu constater que, dans de nombreux couples, on "s'attend" à ce que l'autre réagisse de la même manire que nous etc.... Et de fait: bien évidemment: non, et c'est illusoire, puisque nous sommes fondamentalement différents. L'apparition du terme de "Sosie" relève, selon moi, d'une incompréhension du sujet, car, bien évidemment, et tu le soulignes, ce n'est pas parce que l'apparence physique est identique, que, pour autant, nous sommes semblables. Même si, comme il a été dit: on constate sur de nombreux couple un certain "mimétisme", mais qui, évidemment, n'est qu'apparent. Donc la question est de savoir: jusqu'à quel point serions nous prêts à accepter les différences de l'autre, dans une relation amoureuse. Evidemment: rationellement (puisque tu sembles être un être rationnel) cela dédend un peu de chacun. Néanmoins, j'ai pu constater de nombreuses fois, que des relations échouaient, parce que, en fait: et bien l'autre nous était différent, et que nous n'avions peut être ni remarqué ses différences, ni "géré" au sein du couple ces différences. Je faisais un peu un parallèle avec un livre paru il y a quelques années qui titrait "l'homme vient de Mars et la femme de Vénus"... Or, dans une relation homo sensuelle, et bien on va grossir le trait en disant que "nous venons tous les deux de Mars", d'où, à ce que je constate régulièrement, un "a priori de semblable". Que je pointais, en reprenant non seulement le Mythe de Narcisse, que tu as parfaitement "démonté", mais en en faisant un peu un "syndrome" dans lequel nous serions, peu ou prou, enclins à tomber. Donc ta réflexion n'est nullement hors de propos, elle est au contraire, de mon point de vue, fort juste. Et de plus, j'y relève une "évidence" qui est tienne: non, puisque nous sommes dissemblables, même si, au sein d'une relation amoureuse, il y a forcément des choses sur lesquels nous sommes "sur la même longueur d'onde". Et donc, si je t'ai bien lu, tu dis en quelque sorte "ce sujet ne me concerne pas car je sais très bien que l'autre que je cherche est obligatoirement différent de moi". Ce qui est tout à fait juste (et c'est aussi mon avis), mais: pas l'avis de tout le monde quelques fois, d'où "syndrome de recherche de son semblable" (pas physiquement évidemment). Alors: la question subsidiaire que l'on pourrait se poser, est celle ci: où met on la "limite" de nos différences, dans une relation amoureuse ? voilà 😊
avatar Loversity

Loversity

#504919 - 10/04/2024 à 09:30

Bon, du coup je ne pense pas que respire verra ma réponse... Je dois dire que je suis étonné de voir qu'il réagissait sur la longueur des messages avant de faire une dissertation 😅 Qui est au demeurant hyper intéressante, évidemment. Je voulais juste faire remarquer que chacun prend et donne ce qui lui convient sur le forum, mais "l'objectif" n'est bien sûr pas du tout une dissertation ou un article de blog avec intro, paragraphes et conclusion... 🙂 Je dis ça en général, même un simple avis ou témoignage peut déjà faire du bien 😉
Écrire une participation