GAY-T
Forum GAY

23 ans et je songe déjà à "abandonner" les relations

Créé par NeverEnough, le 18/03/24 à 20:29.

Mis à jour le 12/04/2024 avec 40 participations.

avatar NeverEnough

NeverEnough

#502195 - 18/03/2024 à 20:29

Bonjour/Bonsoir à tous, Je me sens un peu désabusé en ouvrant ce sujet, mais j'ai besoin d'en parler. Je suis un homme gay de 23 ans qui a découvert son homosexualité vers l'âge de 15 ans, mais je n'ai eu ma première relation qu'à 22 ans, l'année dernière. Cette première expérience a été de courte durée, ne durant qu'un mois à peine. Depuis , j'ai eu quelques embrassades par-ci par-là et même eu des relations sexuelles avec l'un d'entre eux. Voilà pour le contexte. Maintenant, pourquoi parler d'abandonner ? L'homosexualité a toujours été un sujet délicat pour moi. Je n'avais aucun ami gay ni modèle à suivre. Je me suis retrouvé seul, avec pour seule ressource internet. J'ai tardé à avoir ma première expérience, comme je l'ai mentionné, car je ne savais pas comment rencontrer quelqu'un. Cette relation d'un mois s'est terminée prématurément. Mon partenaire était très axé sur le sexe, ce qui posait problème car je n'ai pas d'intérêt particulier pour le sexe, justement. Je vous vois déjà venir. Non, je ne pense pas être asexuel. Je ressens du désir, j'ai des érections sans problème et, comme tout le monde, il m'arrive de regarder du porno. Mais ma libido est assez faible, je crois. Le sexe m'intéresse lorsqu'il est pratiqué par d'autres (internet), mais dans la réalité, c'est tout autre. J'ai expérimenté différentes pratiques sexuelles, mais honnêtement, cela ne m'enthousiasme tout simplement pas. Vous ne trouvez pas ça étrange ? Je n'ai jamais atteint l'orgasme autrement que seul. D'ailleurs, j'ai remarqué que mes partenaires avaient une respiration qui s'accélère fortement pendant l'acte (sûrement l'excitation) tandis que la mienne reste normale (c'est quelque chose qui m'a toujours intrigué). Passons maintenant au-delà du sexe. Comment rencontrer un homme "sérieux" de nos jours ? Les applications de rencontres sont "la base", de même que les sorties dans les bars et les boîtes de nuit, où la plupart des rencontres ont lieu. Je déteste les applications de rencontres. Je n'arrive pas à m'y faire, même sur les plus sérieuses (là ça y est vous me trouvez aigri 😅) J'ai l'impression d'être dans un supermarché à choisir un plat. Les discussions sont souvent superficielles et beaucoup abordent rapidement le sujet du sexe (qui a parlé d'application sérieuse ?). Les sorties en boîte et bars ne me posent aucun problème. Je rencontre des gens et il est bien plus agréable de discuter en face-à-face. Cependant, il n'y a jamais rien de sérieux, jamais plus que des bisous, le temps d'une simple soirée. Même lorsque ces personnes me demandent mes coordonnées, c'est le silence radio ensuite (un jour faudra m'expliquer le concept 🤣) Il y a tant de comportements masculins que je ne comprends pas, ce qui me décourage un peu. Comment suis-je censé rencontrer quelqu'un de sérieux concrètement ? Je ne suis pas fan des aventures d'un soir (je parie que vous l'aviez deviné) et je préfère les rencontres dans la vie réelle, mais je doute que cela soit réellement possible de trouver du sérieux de cette manière, du moins dans les lieux cités précédemment. En fin de compte, abandonner est peut-être un terme un peu fort, mais je pense faire une pause. Mais ça me dérange beaucoup de faire ça. À 23 ans, on est censé être au "sommet" de sa vie, pas déjà blasé. Surtout après si peu d'expérience. Mais le fait de ne pas aimer le sexe (je ne dis pas que c'est définitif) me disqualifie probablement auprès de nombreuses personnes. Ceux qui restent ne sont certainement pas là où je les cherche. Bref, j'attends vos avis avec impatience. Passez une agréable journée/soirée.
avatar Gay3084

gay3084

#502199 - 18/03/2024 à 21:15

Bonsoir, tant qu'en effet tu n'as personne en vue, tu peux te permettre de dire que tu vas abandonner toute quête jusqu'au jour où l'occasion se présentera et tu tenteras le coup ! Profites de ta jeunesse pour faire des rencontres car tu croiseras facilement la bonne personne. Rien n'est pire que perdre son temps et se réveiller quant il est trop tard ! Quand j'avais ton âge je mettais le maximum de chance de mon côte pour trouver le gars sérieux qui me convenait et ça marchait bien ! C'est à toi d'aller chercher ton futur copain, jamais il te tombera dessus par miracle, ça n'existe pas. Sur les appli t'as plein de jeunes gars comme toi qui cherchent du sérieux, prends le temps qu'il faut pour mieux les connaitre et lances-toi avec celui avec qui t'auras le plus de feeling ! Et inutile d'attendre ou d'abandonner en croyant que c'est une solution, le besoin d'amour grandit avec le temps !
avatar Skyquiver

Skyquiver

#502207 - 18/03/2024 à 22:02

Bonsoir, NeverEnough ! Il est rarissime que quelqu'un de la même région que moi se manifeste. Et je vais d'ailleurs commencer par ce point, les relations que j'ai pu avoir furent à distance (hélas), faute de trouver ici (dans le même coin) ! J'ai pu avoir des échanges avec des garçons qui étaient ailleurs et qui, en arrivant dans la région, m'ont fait part de leur désarroi face à la difficulté pour faire des "bonnes" rencontres ici. Cela est-il endémique de la "Côte d'Usure" (Côte d'Azur) ? Je n'en sais rien, toujours est-il que je suis arrivé sur les sites et ici au même âge que toi, me croyant également libéré d'un poids en m'acceptant, pensant facilement trouver quelqu'un qui me corresponde en terme de valeurs, de passions, etc. La déception fut totale, et ce d'autant plus que parallèlement, j'ai fini par rencontrer via d'autres forums/sites, des amis en couple qui incarnent précisément ces valeurs et cet idéal. Comme d'autres jeunes de ton âge qui s'expriment souvent sur les forums, j'étais dans un état de souffrance d'autant plus extrême que j'avais passé déjà la première partie de ma vie à renier mon orientation au point de faire plusieurs tentatives pour mettre fin à mes jours et au point de ne volontairement plus avoir de cercle social (fatigué de mentir notamment en plus de me mentir), parce qu'il est tellement difficile de trouver des personnes qui peuvent nous comprendre et qui soient assez intelligentes, bienveillantes et tolérantes. Ce cercle hostile "extérieur" à la communauté, je considère cela comme le premier cercle qui nous fait souffrir, celui de la société en général et de son modèle patriarcal-misogyne et homophobe, héritage de notre culture et de la religion, et ainsi finalement de l'obscurantisme. Il ne s'agit pas de tout le monde évidemment, mais d'un concept, d'une généralité, d'une évidence qui fait qu'on se retrouve par exemple avec des exemples de facilité déconcertante à critiquer, humilier et à s'en prendre aux minorités comme les nôtres encore aujourd'hui, il suffit de voir encore l'agression homophobe gratuite dans un bar parisien le 15 mars dernier et en groupe, s'il vous plaît, parce qu'être lâches à plusieurs, c'est encore mieux, pour s'en rendre compte. Hélas, une fois arrivé sur ces applications qui mettent en contact des personnes de la même orientation, on se rend bien compte que nous n'avons bien souvent pas grand chose d'autre en commun puisqu'il n'y en a que pour le sexe, la situation financière de son partenaire, j'en passe et des meilleurs, et il n'y a aucun bouton magique pour "épurer" les 99,99% d'individus qui ne sont là que pour exulter et butiner dans tous les jardins. Pas de jeu de séduction, de partage enrichissant pour lier une certaine complicité avec son interlocuteur. C'est le deuxième cercle hostile, et il est d'autant plus douloureux qu'il incarne le rejet au sein de la bulle dans laquelle l'on pensait pouvoir nous épanouir face au premier cercle. Finalement, on se retrouve comme une balle de ping-pong qui rebondit entre les relents du premier cercle en partie homophobe hétéronormé et le rejet du deuxième cercle souvent hypersexualisé et donc animalisé/déshumanisé. Pour finir, il y a le troisième cercle, le cercle intérieur, celui de l'individu, de son ressenti, qui peut finir par souffrir et se faire souffrir, se renfermer, se sentir frustré, peiné, et finalement se résigner, détruit et acculé par les deux premiers cercles, un peu comme le supplice de la roue. Le pire, c'est que l'on a beau être enthousiaste, plein d'espoir, regorgé d'idées et habité par une volonté de partage hors du commun, on ne parvient pas trouver ces personnes qui vont nous permettre de réaliser ces connexions, ni même la personne avec laquelle l'on voudrait tout partager (ou presque) pour la simple et bonne raison que l'on se heurte à un mur à chercher des diamants tellement rares que l'on devient aveugle avant même d'avoir pu en trouver un, à moins d'avoir eu la chance d'être là au bon endroit et au bon moment. Mais puisque l'on est en vie et que l'espoir nous fait vivre, puisque tu existes, d'autres garçons, qui te correspondent, doivent forcément exister, aussi rares soient-ils, avec les mêmes rêves et les mêmes espoirs. Il faut donc apprendre à prendre son "mâle" en patience et pour cela, il faut savoir se faire plaisir à soi-même, puisque l'on ne sait pas si l'on trouvera jamais l'amour, autant se gâter soi-même (pas forcément matériellement) par l'accomplissement de nos rêves, idées, envies (évidemment pas au détriment des autres). Il n'y a pas de recette miracle. Betolerant est déjà une bonne initiative. Ton post qui te permet de te manifester est une bonne initiative. Chaque initiative est une chance que l'on se donne d'augmenter ses chances face à la roue impitoyable du destin.
avatar DamienLge

DamienLge

#502220 - 19/03/2024 à 10:05

Cher NeverEnough (et j'adore ce pseudo 😊 ) Tout d'abord: Merci. Merci de ton témoignage. Il est important parce que (et non évidemment je n'ai pas - plus ton age) et bein en fait, tu est très très loin d'être seul. Et j'ai pu voir de très nombreux jeunes dans les applications "de rencontre" confronté au même phénomène, et même, pour certain d'entre eux: tomber dans le panneau du "consumérisme" (sexuel) alors que au départ, ce n'était pas du tout la raison pour laquelle ils rejoignaient ce type d'application. Donc: ne perd pas espoir, crois moi: la "mode" fait que, on "pense" à ton age que baiser à droite à gauche est la "norme", et c'est en fait totalement faux. Et j'ai de nombreuses fois entendu des jeunes de ton age et même moins m'en parler, et me dire "je l'ai fait, mais en fait: ce n'est pas ça dont j'ai envie ou besoin". Donc: tu n'es absolument pas "hors norme", que du contraire! Puisque tu ne tombes pas dans le travers "tout le monde fait ça donc je suppose que ça doit être comme ça"... et bien non: pas du tout. Et crois moi bien que ton témoignage reflète la réalité bien plus que tu ne crois.... Et justement PAS ce que l'on veut nous faire croire, notammment à travers le porno (ceci dit: il y a des films pornos très bien, ou les acteurs ne jouent pas des "prêts à consommer")... Si "profiter de la vie" était sauter sur tout ce qui bouge, ça se saurait... mdr Skyquiver dit que les garçons comme toi sont rares: et bien moi je te dis que: une fois le coté "façade" dépassé, ils sont en fait bien plus nombreux que tu crois, et surtout dans les milieux associatifs. Bien des jeunes de ton age sont justement lassés de ce "consumérisme sexuel", et c'est justement ta génération qui amorce un revirement notoire dans cette "pratique", ou plutôt cette "tendance"... Et ça commence à réapparaitre dans le porno, justement, et c'est ça qui est interesssant: parce que évidemment, derrière le porno, il y a du fric, donc: on ne va évidemment pas proposer au "consommateur" quelque chose qui lui déplait: et on va "suivre" ses "tendances" très attentivement... Et tien: je vais parler de moi ;-) : j'ai été dépucelé à 28 ans avec une femme, et à 34 ans avec un homme, alors que j'ai toujours été gay.... bon: ceci dit: c'était un autre temps, où même le porno...; était très limité, parce que aller acheter un livre porno au tabac du coin.... fallait avoir de sacré couilles.... Mais bref. Ton témoignage est admirable, car il parle aussi de sexe. Et ça c'est pour moi fabuleux. Parce que très souvent, les jeunes soit ne parlent QUE de sexe (pour faire le mec, pédé ou pas), OU: au contraire: ils se coupent de toute relation sexuelle, et n'ont que des potes, et même des "super potes", sans se rendre compte que, en fait, dans la majorité: si leur super pote avait soudain un amoureux, et bien.... ils en seraient bien jaloux, parce que ils disent "super potes", sans se rendre compte que c'est en fait de l'amour, et sans oser se l'avouer bien souvent, parce que, quelque part, ils pensent que une relation sexuelle casserait leur "belle amitié".... Et bien sur ! Comment peux tu prendre réellement ton pied avec quelqu'un que tu n'aimes pas ???? Seul un mec qui ne pense qu'à son propre plaisir y arriverait ! Or: justement: le plaisir sexuel: c'est donner, d'abord. Alors, quant aux "simagrées" que font certains pendant l'orgasme, entre le réellement ressenti, et l'imitation du porno, on peut se poser plein de quesrtions... l'orgasme est quelque chose d'hyper personnel, et chacun le vit très très diféremment... Il y en a qui hurlent ! Il y en a qui se mettent à pleurer, d'autres qui partent tellement ailleurs que l'on se demande si ils sont encore là... d'autres qui éjaculent sans même s'en rendre compte.... bref: il n'y a certainement pas de "norme". Si cela peut te rassurer sur ce point. Et ce que tu vois sur le net en 20 minutes chrono (tu peux vérifier c'est à peu près ça) dans la réalité, Soit prend 10 minutes, soit prend en moyenne de une heure à..... donc tu vois... là aussi: aucune "norme". Que tu n'arrives pas à prendre du plaisir avec quelqu'un d'autre: ben je dirais: c'est normal... pourquoi, parce que gay, ben voilà on est deux mecs donc forcément tout "s'emboite" et "roulez jeunesse" ?... ben non, évidemment ! Alors: tu te décris actuellement un peu dans une position de "voyeur", et tu jouis de voir d'autres avoir des rapports sexuels... J'ai envie de dire: quoi de plus normal ! Avec ce que tu dis de ton adolescence et de ta vie de (très) jeune adulte, je ne vois pas comment il pourrait en être autrement ! Et c'est en cela que je voulais ajouter mon grain de sel: ton témoignage, que tu y'en apperçoive ou non, est en fait une super avancée! Qui me réjouis profondément ! La sexualité chez les gays est souvent bien plus tardive qu'on le croit. Pourquoi ? parce que le garçon gay (je dis le garçon puisque tu es un garçon.. mais pour les lesbiennes etc c'est un peu pareil) et bien: il doit d'abord s'assumer, et rien que ça....; ben ça prend du temps... parce que nous sommes OBLIGES de nous poser des questions sur nous même, ce qu'un hétéro ne fera jamais, ou , s'il se les pose, bien plus tard. Il n'est facile pour personne de s'accepter différent, Quelle que soit la différence d'ailleurs.... Alors que, fondamentalement, et je ne cesse de le répeter: on l'est tous.... (et encore heureux sinon je crois que l'on s'emmerderait très vite).. Alors, même les films "gay" adolescent "genre "baisers volés": je ne sais pas si tu l'a vu, mais il est sur Youtube.... Et bien c'est encore un peu ydillique: faut pas croire.... Déjà pour un hétéro: se trouver une fille qu'il aime vraiment (et là je ne parle plus de "sortir avec") c'est pas simple, alors en plus, nous: trouver un mec... ben déso ça l'est encore moins... parce que faut pas oublier que, ben on est entre 10 et 20% de la population, pour ceux encore qui s'assument..... Et bien des jeunes disent qu'ils sont "passés à l'acte", pour faire "genre" devant les copain, alors qu'en fait: pas du tout... Et toues les premières fois sont toujours lamentables... ça, je ne pense pas que quelqu'un me contredira là dessus.... tout simplement, parce que le sexe: et bien ça s'apprend.... Et le porno peut donner quelques idées, certes, mais une fois dans le réel, face à un autre garçon bien réel... alors là........ ouille.... déjà rien que de se mettre nu..... bonjour.... Alors: oui: moi je te dit merci pour ton courage, pour ton témoignage, et surtout: ne te mets pas la "pression": soit honnète avec toi même: avec tes espoirs et tes doutes, et crois moi: tu as le temps... Par contre: à 23 ans, il y a bien d'autres choses que, de fait, les applis de rencontre (qui n'en sont généralement pas, puisque en fait elles sont d'abord conçues pour rapporter du fric, donc: privilégient les rencontres éphémères, le "quick sexe" etc... puisque si tu es amoureux, ben forcément: tu ne reviens pas sur l'appli: donc: commercialement t'es pas un mec interessant pour eux: non: il faut tromper son mec, "consommer" du sexe, fin bref: consommer l'application pour que le "tenancier du bordel" gagne du fric.... C'est le Casino ! Tu crois y faire une "vraie rencontre"... (donc comme au casino y gagner le jack pot) mais, en fait: tout est fait pour que, au final, tu y dépenses des sommes folles, et que ce soit toujours le Casinon qui gagne.... Faut pas perdre cela de vue ! Ce sont des "marchand d'espoir", et il n'y a rien de pire que de jouer avec l'espoir des gens, et ça tue, même!) Bien d'autres choses, oui: tu parles des sorties, bien sur, moi je te parle aussi du milieu associatif.... Et laisse faire les choses... reste honnète avec toi même! Si c'est juste un bisou en soirée, ben c'est déjà chouette un bisou et le corps d'un mec contre soi, non ? Même si ce n'est que le temps d'une soirée ? Et si ton désir profond est autre, et bien il est autre (comme beaucoup de garçons de ton age et même plus jeunes, au demeurant, et tu serais bien surpris...) . Pourquoi te remettre en cause pour cela ???? Pourquoi avoir autant de doutes ???? je résume: VIS, et cesse de te "torturer l'esprit" ;-) tien: pour la peine: 😚
avatar Loversity

Loversity

#502225 - 19/03/2024 à 11:57

Bonjour NeverEnough, Je vais rejoindre damien et skyquiver sur cette partie là. Et j'aimerais que tous les autres garçons qui sont dans le même cas et nous lise et vienne nous faire coucou, pour nous montrer à quel point on est nombreux dans le même cas ! NeverEnough, je t'invite d'ailleurs à relire le forum. Je ne veux pointer du doigt personne, mais tu verras que les garçons qui te disent "je suis un gay qui n'existent pas", ils font 1 nouveau forum par mois. Rien que de tête, je dois pouvoir en citer facilement 3 ou 4 qui viennent de ce forum. J'en ai moi même fait parti à un moment (mon forum doit toujours exister quelque part). Donc non, tu n'es définitivement pas seul ! Quant à l'expérience des rencontres en ligne et/ou dans la vie de tous les jours... j'en ai fait un enregistrement audio de 20 minutes. Alors plutôt que de me répéter, je te propose à toi et ceux qui veulent d'aller l'écouter : https://soundcloud.com/lyos-andovers/podcast-4-rencontres-et-relations. L'idée clé étant que les moyens de rencontres ne sont malheureusement pas illimité, et que les choses finissent ou finiront par se faire tant bien que mal tôt ou tard donc ne pas perdre espoir ;)
avatar DamienLge

DamienLge

#502228 - 19/03/2024 à 13:28

;-) juste une petite correction, parce que sinon notre cher Wiloooo, NeverEnough, va m'en vouloir.... et à raison: Ce site ci est très particulier et ne fonctionne pas du tout comme les autres sites "de rencontre" que je te citais: ici: tous les modérateurs sont BENEVOLES, et le seul qui essaie de vivre (un peu) de ce site, c'est le Webmaster, donc Wiloooo, qui veille à ce que tout fonctionne bien, aussi bien techniquement que éthiquement (marrant ce mot sur un site hein ? ;-) ) Et donc: ce site ne fonctionne que des "dons" que tu peux faire en passant "prémium". DONC: passer "prémium" n'est pas un moyen de se faire du fric en plus, comme sur les autres sites, mais simplement: permettre à Wiloooo de vivre, et donc à ce site d'exister. Voilà voilà ;-) Et tien: regarde le nombre de gars de ton age rien que sur ce site ! c'est plutôt moi qui ait 59 qui devrait crier misère, non ? 😊 Ha si: quand même: un impondérable de la vie gay: savoir bouger... non: ton amoureux n'est pas ton voisin de palier (ce serait trop beau), et franchement, si à 23 ans tu ne sais pas te délocaliser pour aller vivre avec le mec que tu aimes, là.... Tien: J'ai un cousin, qui a un an de moins que moi.... Et bien il la "trouvé" vraiment "son homme" il y a 14 ans.... et mon cousin travaille à Genève (et je préciserai pas mais il est comme moi un peu "coincé" par sa localisation), et son homme bosse.... à Paris ;-) Et ben ils ont acheté une maison en bourgogne, donc à peu près au milieu, et travaillent chacun 4 jours par semaine, pour passer 3 jours ensemble (hormis les vacances).... te dire.... Et n'hésite jamais à dire à quelqu'un que tu l'apprécies beaucoup: tu pourrais avoiir de très bonnes surprises....
avatar Loversity

Loversity

#502231 - 19/03/2024 à 14:13

> Citation de **DamienLge** #502228 Euh... désolé mais je trouve que l'argument "être mobile augmente tes chances" est très mauvais... forcément, ça facilite un les choses (encore que ?), surtout si on bouge de la campagne pour une grande ville. Mais en même temps... bon damiens tu connais mon profil je pense, j'en ai souvent parlé. Je suis un campagnard de 26 ans, et honnêtement je suis très heureux de l'être. J'ai ma vie, là où je vie actuellement, je ne me verrais certainement pas tourner le dos à tout ça "juste" pour vivre l'amour dieu-sait-ou... 🤔 Au pire, c'est mon amoureux qui me suivra... mais sinon je ne pense pas que ça soit une approche vraiment adapté à tous les cas de figures... alors qu'est ce que ça présage pour mon avenir amoureux ? Je ne sais pas, mais mon avenir amoureux est toujours là quoi qu'il en soit. C'est pour dire que bouger n'est pas toujours (et ne devrait pas être) un facteur clé en la matière, et qu'il y a bien d'autres leviers sur lesquels compter, avant...
avatar DamienLge

DamienLge

#502241 - 19/03/2024 à 15:16

bien entendu, et tu as raison.... mais quand l'amour nous tombe dessus...... perso: si je dois bouger: je bouge, y a pas photo, même si je suis maintenant coincé en Belgique parce que fonctionnaire de la Communauté Française, et donc que: je dois toujours avoir un domicile en Belgique: car en Belgique, contrairement à la France, on doit toujours être "domicilié" quelque part..... Je parlais de mon cousin qui a du faire de sacrés choix pour vivre son amour.... et je l'admire.... Perso: si j'avais pu réaliser dans ma vie que le seul amour de ma vie dont je porte le pseudo, en fait je l'aimais autant qu'il m'a aimé (il est mort il y a 20 ans la semaine dernière, et était, de Lille, parti à Chamonix où il était devenu chasseur Alpin, donc militaire) serais je actuellement en Belgique ? je n'en sais rien... après de Lille être passé par Rennes, Clermont Ferrand, Laval, et même Genève... et donc maintenant en Belgique pour y exercer un métier qui a toujours été ma passion et mon rêve d'adolescent ? Je suis incapable de répondre à ta question Loversity. Incapable. Mais 20 ans après: Damien est toujours en moi... comme je suis en lui. Là, tu me poses la question à...... 3 milliards..... Et cette incapacité à "voir", à cause de mon milieu, de mon éducation de..... je te jure que je l'ai payé très cher, trop cher..... bien bien trop cher.... . . merde... je pleure.... Et l'autre là qui débarque sur 3 forum en disant "je veux du sexe"...... mdr
avatar NeverEnough

NeverEnough

#502277 - 19/03/2024 à 20:45

Bonsoir à tous, Je ne m'attendais pas à autant de réponses et messages privés 😅 Je vais tenter de vous répondre à tous individuellement. C'est le minimum pour vous remercier d'avoir pris le temps de m'écrire. > Citation de **Gay3084** #502199 Merci pour ton message. Honnêtement, l'idée de "prendre une pause" ne m'enthousiasme pas vraiment. Parce que, comme tu l'as dit, c'est maintenant, à mon âge, qu'on a le plus de chances de faire des rencontres. Je fais déjà pas mal d'efforts pour rencontrer du monde (je sors tous les week-ends et parfois en semaine), mais la plupart du temps, ça se résume à des flirts d'une soirée. Les applications de rencontre, franchement, je galère avec ça. Je déteste ce concept. Mais bon, je sais que je vais devoir passer outre cette réticence parce que, faut l'avouer, en 2024, c'est presque devenu incontournable. Je ne laisse pas tomber définitivement, bien sûr, ce serait triste. J'ai juste besoin d'une pause, histoire de souffler un peu. Parce que se forcer à rencontrer du monde, ça use. Si l'amour doit venir à moi, tant mieux (mais bon, je ne suis pas du genre à croire aux miracles). Sinon, je suppose que ça viendra plus tard, doucement mais sûrement (si je suis toujours là pour le vivre, bien sûr ! 😅). > Citation de **Skyquiver** #502207 Merci beaucoup pour ton partage ! Ton témoignage est très bien écrit et touchant. Je trouve cela courageux de partager tes expériences de manière publique. Je vais essayer de te répondre de manière détaillée. - Il est vrai que je pense souvent que la région dans laquelle nous habitons a sa part de responsabilité. Bien sûr, ce serait facile de mettre toute la faute sur elle. Je suis né à Nice et je peux dire sans aucune gêne que les gens d'ici sont très (très) renfermés et superficiels. N'ayant jamais vécu ailleurs pour l'instant, je ne peux pas comparer, mais tous les retours des non-niçois qui arrivent en ville vont dans mon sens. Et le tien aussi du coup. Je parle de Nice car c'est ma ville, mais je suis persuadé que cela s'étend aux alentours également (Cannes doit être pire). En septembre, je déménage temporairement à Aix-en-Provence pour ma formation. Apparemment, ce n'est pas le jour et la nuit par rapport à Nice en termes de mentalité, mais c'est une ville très étudiante. J'espère pouvoir y faire de belles rencontres. - Concernant ton premier cercle, nous avons des points communs sur bien des aspects. Tout d'abord, j'ai moi aussi tenté de mettre fin à ma vie. Mon orientation sexuelle n'était pas la seule raison, mais elle occupait une place centrale. J'ai grandi dans une famille religieuse, fondamentalement homophobe par défaut. Mes "amis" (je n'en ai vraiment pas eu beaucoup au cours de ma vie) étaient au mieux insensibles, au pire homophobes également. Je me souviens d'une personne trans dans ma classe au lycée qui était harcelée. Je n'ai jamais eu le courage de la défendre. J'ai vécu caché, reniant cette partie de moi. Je l'ai pour ainsi dire complètement ignorée jusqu'à très récemment. L'année dernière, j'ai rencontré un garçon hétéro. Mon objectif était de devenir ami avec lui, mais il s'est avéré qu'il était plus bi que hétéro... C'était lui, ma première fois. Et à partir de là, j'ai commencé à me poser plus de questions et à m'intéresser à cette partie de ma vie. J'ai intégré des groupes sur internet et adhéré à une association LGBTQ. Ce fut un début très timide, qui a réellement évolué après avoir rencontré mon meilleur ami. Un homme de 22 ans, également bi (mais qui n'a pas essayé de me mettre dans son lit, lui) et qui m'a fait découvrir le monde gay. Rencontres, bars, festivals, parades, boîtes de nuit... En un an, j'ai tout fait 🤣. Et c'est véritablement à partir de ce moment que j'ai commencé à évoluer, à assumer mon homosexualité et enfin à arrêter de la mettre de côté. D'un milieu hostile, où j'étais seul, grâce à une personne unique, je suis passé à un univers tolérant et ouvert où je pouvais être qui j'étais vraiment. - C'est justement là qu'intervient ton second cercle : les applications de rencontres. Je n'étais pas naïf, je savais qu'il y avait un aspect sexuel très prononcé dans la communauté gay et je suis toujours convaincu qu'il est difficile d'y trouver du sérieux. Une fois plus à l'aise avec moi-même, j'ai tenté de rencontrer quelqu'un avec qui faire un bout de chemin. J'ai commencé par la plus connue, Grindr, et mon dieu quelle claque 😂. Je suis tombé sur L'application qui est littéralement tournée vers le sexe. Déjà là, ça partait mal. J'ai ensuite essayé Tinder, plus classique, ainsi que des applications plus sérieuses comme Meetic ou Hinge. Comme évoqué dans mon post initial, la déception est grande jusqu'à aujourd'hui. Entre ceux qui ne répondent jamais, ceux qui parlent de sexe au bout du cinquième message et "le reste" (je préfère même ne pas en parler), je n'ai jamais réussi à aller bien loin. J'ai décidé de lâcher l'affaire et de me concentrer sur les rencontres réelles, mais le constat est le même. Je ne veux pas m'apitoyer sur mon sort ; en réalité, je recherche "activement" seulement depuis décembre, donc je dois me laisser du temps. Mais je me dis souvent que je ne suis pas né du bon côté... Des hommes sérieux il doit y en avoir ; d'ailleurs, souvent je recherche plutôt des personnes qui ont 30 ans que 20 ans, car je pense qu'ils sont plus matures (et j'avoue avoir une préférence pour les plus "âgés"). Un jour peut-être. - Enfin, pour terminer, ton troisième cercle : ce sentiment de rejet et d'impuissance ("à quoi bon"). Il est vrai que j'étais (et je pense l'être toujours) quelqu'un plein d'espoir. Naïf sûrement, mais j'étais convaincu que parce que j'étais un homme qui voulait du sérieux, j'allais forcément trouver quelqu'un. Évidemment, la chute est rude. C'est sûrement ce qui m'a conduit à la création de ce topic et à cette idée de pause. Mais comme tu l'évoques, il y a d'autres choses sur lesquelles travailler dans ma vie, et heureusement. Actuellement, je suis en train d'améliorer mon physique et de continuer à me former professionnellement. Ces choses vont forcément m'aider à trouver quelqu'un, mais ce n'est pas le but. Le but, c'est de me sentir bien, et de m'épanouir car il ne faut pas forcément être en couple pour l'être. C'est sur ces aspects que j'ai décidé de me concentrer à présent. J'espère avoir répondu à la plupart des points. Je te remercie encore pour ton partage. Je répondrai aux autres message au fur à mesure, sinon ça va être un très très long pavé 💀 Je réitère mes remerciements à vous tous pour vos messages.
avatar Loversity

Loversity

#502279 - 19/03/2024 à 21:31

je ne suis pas sûr qu'on puisse enchainer 2 participations à la suite sur un même sujet... en tout cas j'espère que tu te désinscriras pas de si tôt ;)
avatar NeverEnough

NeverEnough

#502280 - 19/03/2024 à 21:39

> Citation de **DamienLge** #502220 Bonsoir Damien, Tout d'abord, merci pour ton très long message qui m'a vraiment fait rire (dans le bon sens) et qui m'a remonté le moral. Je le trouve très pertinent, et tu touches juste sur plusieurs sujets. Effectivement, dans la communauté gay, le sexe occupe souvent une place importante, voire centrale. Parfois, je me demande même si cela ne représente pas tout pour certains. Ce qui m'a toujours déplu dans la communauté gay, c'est cette déshumanisation et cette "bestialité" qui peuvent être représentées. On a parfois l'impression que se vanter de ses exploits sexuels et de ses multiples conquêtes est valorisé ou encouragé. Enchainer des mecs quotidiennement sur Grindr c'est normal. C'est quelque chose qui me déplaît profondément. Bien sûr, je fais une généralité, et heureusement que tous les gays ne sont pas comme ça. J'ai également été tenté par ce consumérisme sexuel, par mimétisme, et j'ai déjà expérimenté en rencontrant des hommes en boîte. Mais cette expérience m'a convaincu que ce n'était pas ce que je voulais pour moi. L'idée de coucher avec un nouvel homme chaque jour me répugne (je parle bien de moi, sans juger les autres). Quant à ta remarque sur la baisse des relations sexuelles chez les jeunes, c'est vrai qu'on en a parlé récemment aux infos mais je n'avais pas pensé aux gays. J'ai pensé par défaut uniquement aux hétéros, mais cela doit sûrement s'appliquer également à nous. Si cette tendance permet de privilégier les connexions humaines et l'authenticité, alors je m'en réjouis. Concernant la sexualité, je suis d'accord avec toi. Chaque relation est unique, et il est important de laisser le temps aux choses de se développer naturellement. Je suis encore en phase d'exploration, et je sais que je découvrirai ce qui me convient avec le temps. Ta remarque sur l'idée de "parce qu'on est gay, tout s'emboite et ça roule" m'a fait vraiment rire. Eh bien, je confirme que ce n'est pas le cas ! 😅 Le sexe a bien sûr sa place dans une relation, mais pour moi, ce n'est pas la partie la plus importante. J'accorde une plus grande place à l'affection, les câlins, le feeling et la connexion émotionnelle. Tu évoques également l'idée de faire des rencontres dans le milieu associatif, mais pour l'instant, c'est un peu compliqué pour moi. Je ne sais pas trop comment m'impliquer dans mon association LGBT. Quant à aller en boîte, c'est amusant pour l'instant, mais je sais que ça ne correspond pas vraiment à ce que je recherche. Oui c'est agréable d'être contre le corps d'un mec, de s'embrasser. Mais c'est éphémère, et honnêtement ca ne m'apporte pas grand chose. Je passe un meilleur moment à regarder une série avec un ami. Dans ma tête, j'ai déjà 40 ans, et j'ai envie de me poser avec quelqu'un que j'aime et de partager ces moments-là avec lui. Je veux l'emmener en boite et embrasser que lui sur la piste de danse 😇 En ce qui concerne le fait de se torturer l'esprit, je pense que cela peut venir d'un problème d'identité. Qu'est ce que ça veut dire? La vérité c'est que je veux être "comme les autres". J'ai toujours été un garçon différent physiquement plus jeune, très renfermé et seul. Au fur et à mesure que j'ai grandis, j'ai évolué pour devenir "standard''. Et dans les stéréotypes et clichés gay, le standard c'est le sexe et enchainer les rencontres. C'est idiot je sais, chacun doit faire ce qui lui plait lui, le but c'est pas de faire comme les autres. Mais je dois pas faire l'aveugle sur ça, car c'est en moi et ça existe. Plus le temps passe, plus je m'affirme et commence à faire ce que je veux moi pour de vrai. Mais c'est pour ça que j'en parle aujourd'hui, car j'ai besoin de voir des gens me dire "mais tu dis n'importe quoi, ça va pas toi" 😅 On est pas sorti de l'auberge avec moi 😇 En résumé, je suis un garçon qui se pose beaucoup de questions, qui recherche une relation sérieuse avec un homme et qui valorise l'amour platonique. Je me demande parfois si cela est possible à mon âge. Pour le côté premium, promis j'y penserai. On est déjà assez loin du prix des sites de rencontre lambda (le pire que j'ai vu c'était 25€ la semaine) donc ça me va 😅 Et toi qui parle de délocalisation, c'est prévu dès septembre. Je pars à Aix-en-Provence pour le côté professionnel (en réalité j'avais le choix de rester ou partir, et j'ai pas hésité) et j'espère bien repartir de zéro niveau relationnel. Je sens que je me suis un peu éparpillé, mais j'espère avoir répondu comme il fallait. Encore une fois, merci pour ton message. Je l'ai lu plusieurs fois, et il m'a vraiment touché. La sagesse des "plus vieux" n'est pas un mythe (mais je te trouve très jeune et moderne dans ta façon de penser ! ) > Citation de **Loversity** #502279 Hello, merci de ton partage. Je me doute bien que je suis pas le seul et ça me réconforte un peu (et ça me fait de la peine pour eux aussi 😂) Ton podcast a l'air très intéressant. Je vais me faire une joie de l'écouter pendant mon trajet pour aller au travail. Je te ferai un retour. Merci à toi pour le partage ! Et je vais essayer de pas me désinscrire comme tu dis, mais j'avoue que c'est mon genre d'habitude. Si tu me voyais, je supprime mon compte des applications de rencontre en moyenne 2 fois par mois... Sans parler de la suppression des applications de mon téléphone. Promis je vais faire un effort pour ici 😇
avatar Loversity

Loversity

#502282 - 19/03/2024 à 22:11

avec plaisir, pas de quoi 😃 Pour infos je suis pas très loin de aix en provence alors une rencontre réelle pourrait être envisageable à l'occasion 😜
avatar DamienLge

DamienLge

#502314 - 20/03/2024 à 09:09

Et Lovercity a bien dit "une rencontre réelle" et pas "un plan cul" 😇 Merci pour tes réactions, et tant mieux si nos interventions ont pu t'aider. Déjà dans le fait que tu n'es pas seul.... rien que ça.... Tu me donnes envie de revenir sur un point: et je crois que c'est quelque chose qui est propre à l'homme (et peut être moins à la femme... quoique: je n'en sais rien, puisque je ne suis pas une femme ;-) ), mais enfin, cela rejoint un autre livre, paru il y a.. bref: qui s'apelle "le Singe Nu", et fait une étude sociologique de la sexualité humaine, et je te recommande aussi "XY" d'Elisabeth Badinter. L'homme porte en lui cette "condradiction", je vais dire cette "opposition", entre le désir de "chasseur", donc celui de "conquètes sexuelles" (pour la reproduction de l'espèce et pour son plaisir) et ça c'est "Le Singe Nu", qui est que oui: on est à la fois "volage", et avec un libido, surtout à ton age, au top (enfin presque le top sera à 25 ans), et, en MEME temps: le désir de "fonder un foyer" (on va le dire comme ça et ça ausssi c'est "le Singe Nu"...) Donc, cette apparente contradiction entre tes envies sexuelles, et tes envie de "te caser", est pour moi tout à fait normale. Et en fait, dans le développement sexuel, je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle est nécessaire, mais quelque part, oui, bien sur: multiplier les "expériences" va en fait enrichir sexuellement et affectivement ton couple futur, dans la mesure où cela va te servir à déterminer ce que tu aimes, ce que tu n'aimes pas, mais aussi: à apprendre la diversité du comportement sexuel. Alors évidemment je ne dis pas cela pour te pousser à "baiser à droite à gauche", évidemment, mais je veux simplement dire que ce que tu vis actuellement est pour moi tout à fait normal, avec oui: quelque part: une envie "de sexe" d'une part, qui ne pourra évidemment être qu'insatisfaisant car l'homme (et bien des animaux aussi) n'est pas fait pour ne vivre que de sexe, et à le désir d'une affinité affective profonde (ce qui au passage rend la partie sexuelle bien plus satisfaisante et plus profonde aussi), et une envie de "te poser" avec une "affinité elective". Bref: avec ton coeur. A ton age, ta libido fait que,, et bien le bas peut parfaitement fonctionner sans le cerveau et le coeur.... et c'est tout à fait normal à ton seuil de maturité psycho affective et sexuelle... et donc oui: quelque part: te mène dans une "relative contradiction", que nous avons tous vécue. Ado, on se masturbe comme ça... sans particulièrement d'envie sexuelle, mais juste parce que "ça nous fait du bien". Pourquoi ? c'est tout simple: l'éjaculation est un excellent anti dépresseur, un excellent anxiolytique, et amène une confiance en soi... Et un pédiatre te parlerais de la masturbation infantile, c'est à dire de l'enfant qui n'est même pas encore pubère, mais qui, après avoir sucé son pouce, tripote son zizi... et il n'y a rien de "sexuel" là dedans (au sens de la sexualité adulte) mais juste un "refuge affectif". D'autant plus que cela va prendre presque 15 ans, pour évoluer dans sa tête, et y distinguer le "sexuel", du "sensuel", bref: sortir du "magma érotico sensuel affectif" qui est totalement normal, pour arriver à une "relative clarification des choses". Et encore.... puisque tu vois même que à 20 ans, on est encore bien souvent dans des contradictions entre le sexuel dont on a envie, (besoin ?) et l'affectif.... Et oui: un bébé (garçon) bande même dans le ventre de sa mère... et une fois né, dès qu'il est "bien", "tout confort", et bien va bander... ou même sans aucune raison particulière...; Et cela est tout à fait normal! Et je rapelle que TOUS les garçons, et bien passent la moitié de la nuit (pendant les phases de sommeil paradoxal, donc les moments de rèves) en érection.... voir même ont des éjaculations pendant leur sommeil... Autre point: oui bien sur: le fait d'être "différent" nous amène à nous poser des questions et à nous "torturer" l'esprit, j'en ai parlé plus haut... mais j'ai envie de dire: malheureux celui qui ne se "torture" pas un peu l'esprit dans sa vie... Cela voudrait dire que pour lui tout "coule de source" tout le temps !!! Tu déménages à Aix! Super! Profites en pour mettre au clair tes "relations", et affirme toi, puisque tu en es maintenant capable ;-) Et oui, bien sur, il y a pédé et pédé! Encore heureux ! Et BIEN SUR: tu es dans une période de ta vie où TOUT est incertain et à construire !!! Donc bien sur! Unjour c'est vert, un jour c'est bleu, un jour c'est jaune! Et c'est ça le génial de ton age ! TOUS les champs sont ouverts ! (jusqu'à en être angoissant même...)... donc... Et une chose importante aussi: oui, tu vas être confronté à de l'homo-phobie (et le trait d'union n'est pas là pour rien). La phobie, c'est de l'univers du psychiatrique: cela vient de Phobos, la peur, en Grec. Et c'est décrit comme un comportement totalement irrationnel et irrépréssible, qui se soigne d'ailleurs, avec des anxiolytiques notamment. Alors EVIDEMMENT: si tu es arachno-phobe, ben tu tue l'araignée et on en parle plus. Quand il s'agit d'un individu du genre humain, évidemment: tu peux pas faire ça. MAIS: pour autant: c'est bien celui qui est atteint de Phobie qui est le malade, et qui est à plaindre. Et: et bein je suis l'exemple que je viens de donner: si tu es arachno-phobe, et bien évidemment tu vas éviter à fond les caves, les greniers, bref les endroits où tu risque de rencontrer des araignées... non ? Et ben pareil: t'es gay, alors évite tous les endroits où tu risques de rencontrer de l'homo-phobie. Parce que tu seras face à des gens qui auront un comportement "irrationnel et irrépressible" relevant de la psychiatrie, et devant lesquels tu ne pourras rien: à part regarder comment cette phobie, comme toute phobie, peut être fascinante... Et si tu nous quittes, ben... c'est un peu dommage, mais bon: t'es libre ! Et merci pour la sagesse "des vieux" ! 😡 j'ai vraiment dépassé la date limite de consommation on dirait.... (et si t'as déjà 40 ans dans ta tête, t'es mal barré.... t'en est proche ;-) .... et en même temps: c'est exactement la "contradiction" dont je parle) 😘 et PS: consulte le forum "foi, religion(s) et LGBT..." que j'ai créé, et tu verras que..... les catholiques plus catholiques que le Pape et que le textes: ça court les rues... et ça n'a plus rien à voir avec la Foi... Ni même: la religion ;-) et re PS: avec NeverEnough comme pseudo, tu t'étonnes d'avoir tant de réponses et de messages privés ??? 🤣 . . >ha zut, personne n'est intervenu entre ce post là, et ce petit intermède "ludo-perso- culturo... etc" 😇 . . 1) Ton pseudo; NeverEnough, me fait irrémédiablement penser à un film (dit "pornographique") des années 90, réalisé par un immeeeeeeeeeense pornographe français: Jean Daniel CADINOT, décédé en 2008, et qui, évidemment je te parle de films de "MA" génération ("le vieux" ;-) ), fit de nombreux films dont un s'apelle "l'inssatiable". Et ces films étaient pour nous le "top du top" parce que il a été pratiquement le seul (avec un allemand dont je ne me souviens plus du nom) à faire des films pornographiques (donc on est bien dans des films tournés en 8 mm, puis en 16 mm, et vendus en format VHS.. un prix cerrtain...) qui, en fait, sont très peu "pornographiques" en soi, mais par contre sont d'un érotisme, encore "torride".... Et ce, en France, face aux "machines de guerres" du porno américain. Et il a apporté au porno une "french touch", encore inégalée. Et très vite d'ailleurs, nombre de ses films ont été copiés aux USA, et donc une version de "Neverenough" a existé, dont les acteurs à l'heure actuelle sont quasi tous morts, du SIDA... évidemment.... Et il y a eu des "remakes de remakes" de ses films..... dont je possède quelques un, en VHS, donc je n'ai plus de quoi les lire (enfin retrouvés peu à peu sur les sites... en format numérique) Et on a vu, peu à peu, suivant la "tendance" dont je parlais plus haut, Jean Daniel, évidemment passer à la vidéo, mais aussi, passer dans les dernières années de ses productions, vers des formules plus "directes" donc: plus "porno". ET: il a eu comme assistant, sur deux ou trois films, un certain YVI FLO, que je suis certain que tu connais.... Il est même à noter que, parmi ses tous premiers films, un surtout: "scouts" de 30 minutes (mais je pense qu'il y en a en fait deux voire trois) sont totalement introuvables, parce que, la majorité sexuelle à l'époque étant de 16 ans, dans ses films, il a fait tourner des garçons qui n'avaient pas encore les 18 ans requis actuellement. (Ceci dit, en cherchant, on les trouve encore, parce que comme d'hab: entre 18 ans - 1 jour, et 18 ans + 1 jour, il n'y a pas des masses de différences, sauf: légalement... Et, de plus, le souci se situe surtout dans la bande son de "scout", asynchrone évidemment, donc faite après le tournage, qui est en fait la lettre d'un garçon scout à sa mère qui dit clairement qu'il a 16 ans, même si l'acteur qui fait le garçon, sur le film, en a plus) Et c'est amusant parce que nombre de sénarios de ses films sont des adaptations "libres" (car oui il y avait des sénarios) d'oeuvres bien moins pornographiques, tel: "les amitiés particulières" de Roger Peyrefitte, qui, si l'on veut bien les lire, sont en fait des "romans" ou la pédophilie a une bonne part (on était dans les années 70 je le rapelle: donc temps de la "libération sexuelle", et temps aussi où certains sont allés.. bien trop loin... et sont passés de la pédophilie à la pédocriminalité, parce que oui, je parlais du garçon qui se promène à poil, et en érection, et se tripote: ce n'est PAS évidemment une invite sexuelle!!!) et donc roman en fait destinés à des "amateurs" de la chose... Même si: "les amitiés particulières" est un livre notable dans la culture gay, car il évoque pour la quasi première fois de l'histoire un amour entre deux adolescents (en fait un ado et un bien plus jeune...), et donc fut: pour toute une génération de jeunes, le seul livre où l'on parlait enfin de leur "tendance" et donc: pour une génération: une source de libération. le Film de Jean Daniel s'apelle "sacré collège" et se passe en 1954.... (et oui je l'ai.... mdr). Et sur YouTube, tu trouveras le film "les amitiés particulières" de... sais plus... donc adaptation du roman. "scouts" a eu une suite, que tu peux trouver par contre, qui s'apelle "jeux de piste", et tu verras que là aussi, de "réel porno" tel qu'on l'entend actuellement, et bien il y en a très peu, et de manière très courte, quasi anecdotique. Jean Daniel Cadinot sur wilkipédia... https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Daniel_Cadinot Donc tu vois que dans les années 80-2000, le "porno" était très loin de ce dont on parle actuellement (où tu peux lire sur ce même site un forum de Wiloooo sur Tik Tok) et l'érotisme et les sentiments entre garçons avaient une bien plus grande place que "l'acte" en lui même... et .... et bien on y revient ;-) 2) Plus perso: j'ai eu (puisque "vieux" n'est ce pas... grrrrrr ;-) ) moi aussi ma période "consumériste", dans des sex clubs bien plus joyeux et bien moins glauques que ce qu'ils sont actuellement, et ce, bien plus tard que ton age, puisque j'en avait à peu près.... 10 de plus... lol. C'est dire... Et oui: pas d'internet: donc: et bien les rencontres étaient réelles, obligatoirement.. même si le Minitel est vite apparu pour nous "aider".... (et la facture qui allait avec..mdr) Et heureusement quelque part, car moi, à 23 ans, si j'avais "consommé" comme on peut le faire actuellement (et que l'on a fait à l'époque, évidemment) et bien tout simplement: je ne serais plus là pour te raconter quoique ce soit: cause: le SIDA. hé oui..... et beaucoup de gens de ma génération ont eu leur "carnet de bal", ou même carnet d'adresses, littéralement ravagés par ce fléau, qui est encore inguérissable.... Même si on a les remèdes pour le faire "tenir tranquille".... Ce qui implique d'ailleurs, pour les garçons de ta génération voire plus jeune, une association dévastatrice à laquelle je m'attendais: "la PREP protège de toutes les MST", et donc cette montée en flèche de, par exemple: la Syphillis... entre autres... Et tu ne devineras sans doute jamais, où j'étais, moi.... à 23 ans.... (car j'en suis à ma troisième vie ;-), ptet même plus... je ne les compte plus... ) Et je ne dis pas d'ailleurs qu'un jour, je n'y retournerais pas... ;-) 3) Nous sommes dans une période totalement paradoxale, à la fois hyper sexualisée, et totalement a-sexualisée: Je m'explique: le porno actuellement: c'est simple: 1 er plan ils se roulent une pelle et sont habillés: second plan: ils se roulent une pelle et sont nus sur un lit ( et déjà bien raides pke bien dopés au viagra), troisième plan: sucette, et évidemment, celui qui la fait est le passif: bref: à part un étalage digne d'une boucherie, où est l'érotisme ? et puis ce sont des plans hyper serrés sur.... avec bien la lumière... (et la bande son de rigueur...) fin bref: je plains un ado (ou même plus agé) qui voit une sexualité telle que celle là: c'est d'un cru à vomir, au bout des 20 minutes réglementaires, même pas: on a interet à avoir.. fait ce qu'on avait envie de faire, parce que ça devient d'un mortel...... bref.... et je passe sur les "daddy XXL qui jouent avec leur boy"....; bref... tuant. De quoi vous dégouter de la sexualité à jamais... Et en même temps: regardez les mec: ok on voit la marque du boxer, mais en fait: il est hyper serrant, et le pantalon: super large: donc: rien devant. Ha bon ? Sauf quand "la bosse" sert en fait à faire uniquement que le fute ne tombe pas sur les genoux (si si..).... Alors que désolé: à mon époque: ben on aimait les douches et les vestaires collectifs; fier de monter qu'on avait des poils là...; fier de bien montrer que dans nos slips il y avait quelque chose qui ressemblait à .... quelque chose, et plus à celle d'un gamin ! Donc oui: une belle bosse là où il faut quoi ;-) Donc: c'est hyper paradoxal. Comment ne pas dès lors etre complètement perdu? Se mettre à poil dans un vestiaire ? My God ! sous une douche ! Shoking... du coup: ben voilà: tout nu devant un autre mec? ha ben non.... alors oui "faire une pause avec le sexe" est dès lors hyper tentant ! vu comment ça va et ce qu'on voit: on a qu'une envie: arreter "ce cirque"... et manque de bol... ben on a les hormones qui travaillent à fond, donc on y retourne, au cirque... Non franchement je plains vraiment votre génération... Et là dessus pédé ? Il y a largement de quoi péter un câble ! >FIN DE L'INTERMEDE 😊
avatar PhoenixEalyn

PhoenixEalyn

#502352 - 20/03/2024 à 18:59

Hello. Voici un récit émouvant et touchant qui m’a fait pensé à moi par certains côtés. Tout d’abord, quand tu dis « je n’ai eu ma première expérience QU’à 22 ans » et que tu ajoutes « j’ai tardé  à avoir...». Pourquoi « tarder » ? Ajouter un « que » ou utiliser des mots dépréciatifs te compare juste à une moyenne, à une pseudo-norme. Et ça ne va pas te donner une solide confiance en toi. Ne pas avoir d’amis gays ni modèle à suivre n’est pas un handicap mais, au contraire, je pense que ça peut être une force. C’est un peu comme d’écrire son premier roman sans avoir jamais lu d’autres romans : ça sera unique, et dans le cas de ton histoire, tu te « développeras » sans influence. Ton « problème » sur le sexe n’est pas vraiment étrange et tu n’es pas la première personne que j’entends parler du sexe comme ça. Après, je ne te connais pas personnellement, mais pour les autres, souvent c’est lié aux relations bien peu sentimentales et au porno qui perturbe le cerveau. Personnellement, je ne sais pas comment font les gars qui « baisent » sans un minimum de dialogue, de sentiments, etc. Et bien trop d’applications et de sites ressemblent au monde consumériste : il y a un profil avec des photos (images figées dans le temps et non représentatives), avec des indications et souvent sont échangées (ou simplement envoyées sans aucun consentement) des « dick pics » même lorsque nous insistons en disant que nous cherchons du sérieux. Et oui « beaucoup abordent rapidement le sujet du sexe », même ici… et c’est vraiment relou. Rencontrer en réel est effectivement plus agréable mais cela reste souvent superficiel. Et je pense que le fait qu’un gars te donne son numéro ou te le demande et qu’il ne t’appelle ou ne te réponde jamais, permet de contribuer à gonfler son égo… c’est peut-être aussi tristement simple que cela. Et je pense profondément que la plupart s’oublie dans le sexe, car le sexe permet d’avoir le sentiment d’être aimé et physiologiquement libèrent des hormones anti-dépressives. C’est un shoot, une drogue. Tu as 23 ans, tu viens de vivre ta première expérience sexuelle il y a un an et tu t’es découvert homo à 15 ans… je dirais que tout cela se réduit à un mouchoir de poche et qu’il te faut encore un peu de temps pour te découvrir et t’épanouir. J’ai commencé à 22 ans également et j’ai été assez déçu du « monde gay » toujours très porté sur le sexe. Moi, même si j’aime (j’adore!) le sexe et que de m’en passer serait invivable, je ne comprends pas ce qui se passe sur la plupart des applis et des sites… et même quand je rencontrais, j’étais déçu de la « non-suite » donnée quand on me disait que… Parfois, on me faisait croire à une relation sérieuse pour coucher… et naïvement, j’y croyais… au début heureusement… mais tout n’est pas noir car j’ai fait de belles rencontres. Je suis un peu comme Skyquiver, qui a été libéré et puis… la tête dans le sable j’ai envie de dire. Même aujourd’hui, quand j’ai une conversation sérieuse, parfois, ça me demande vite la taille de ma bite… (pour résumer) et je ne comprends plus… Pas que je sois coincé, comme disent certains pour ne pas se remettre en question, ou que j’ai un problème avec ça, mais il y a vraiment une « sensibilité » et une empathie qui se « perdent ». Après avoir lu pas mal de bouquins sur la sociologie, l’histoire de l’homosexualité, la sexualité tout court, etc. je crois que c’est peine perdue d’imaginer un monde meilleur, en tout cas, dans les 100 ans ou 220 ans à venir… cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas des personnes comme toi. Je pense que beaucoup abandonnent (et j’en connais) l’idée de poursuivre leur quête d’amour sincère, que cela soit en ligne ou en réel. Ils ont abandonné, comme tu dis, l’idée de trouver leur idéal ; et ils vivent sans sexe et sans amour (mais pas sans amis) quand d’autres s’abandonnent dans le sexe. Moi j’aime à croire que c’est en continuant son chemin, sans se forcer, en faisant attention aux autres, en étant bienveillant, en s’entourant bien (de très bons amis sont essentiels) et en restant optimiste foncièrement, qu’il peut arriver de très belles choses. Je pense que chacun a le pouvoir de faire bouger les choses à son niveau tout simplement en papotant… tranquillement. C’est ce que j’appelle « semer » des graines dans la tête des gens. J'aime parler avec des gens qui ne pensent pas comme moi (des accros du sexe sans lendemain (sans se soucier de l'autre), des homophobes, des égoïstes, etc. en somme toute sorte de personne). Certains sont d’abord très virulents, et ont beaucoup de mal à avoir et à tenir les discussions. Mais parfois et rarement (mais ça arrive), certains reviennent pour te dire qu’ils ont réfléchi à tes discussions et qu’ils voient les choses autrement… La graine a germée et la plante grandit… J’ai toujours été un fataliste lucide optimiste.
avatar Melodic91

melodic91

#502357 - 20/03/2024 à 19:15

Bonjours on a contrairement a certaines idées reçus on a une sexualité différente dans son approche, certain on besoin de sexe souvent pas forcement de mauvaise personnes, c'est pas non plus un incube ou un sucube enfin bref un être maléfique qui vous saute dessus vous aspirant votre flux vital , d'un autre coté il existe des hommes qui on moins se besoin ça en fait pas non plus des monstres ou des êtres venu d'une autre galaxie ou d'un autre univers et certain peuvent même être entre les deux, avoir des envies mais pas sur toutes les pratiques , ou pas tout le temps, un moment oui d'autre moins, c'est ça qui fait toute notre diversité, le probléme je trouve c'est que faudrait que tout le monde ressemble a tout le monde et que celui qui est pas dans la bonne case soit pris pour un malade , des qu'on sort d'une soit disant norme, alors je sais pas trop quel conseil te dire si non de prendre soin de toi, pour ma part j'ai plié l'histoire, si ça vient pas , je vais pas me jeté sous une tondeuse, (allusion a mon métier de jardinier ) que l'on en souffre un temps c'est humains mais faut surtout pas se rendre malade ou tombé en dépression , je suis passé par là un temps, ça sert a rien et pire ça fait encore plus accentué le probléme c'est une spirale infernal (NB j'use parfois de formule personnelle qui sont pas a prendre au premier degré ) je suis méfiant avec le mot sérieux, qui pour moi veut tout dire et rien dire, déjà une personne avec qui on se sent bien c'est déjà pas mal faut pas non plus cherché un mec labélisé estampillé de 10 label de qualité, et d'un autre coté pas non plus se jeté sur le premier venu, je vise une voie médiane, après c'est aussi une question de personne, comme je disais au début on est pas tout pareil , on est pas des robots fabriqué a la chaine, faut faire en fonction de sa personne, sans se forcé, et sans non plus tout s'interdire asexué peut être pas, puis même si c'était le cas, ça existe c'est aussi des êtres humains qui eux on pas du tout envie , faut pas trop se basé sur une sorte de concourt du plus sexuel , je sais que c'est le formatage de notre société via internet mais pas que, il y a toujours eu des conditionnement sociétale c'est notre technologie qui a amplifié et rendu plus visible certain travers humains .
avatar Damien33350

Damien33350

#502418 - 21/03/2024 à 11:33

C'est tellement difficile de trouver l'amour, d'autant plus quand on a l'impression d'être diffèrent. Mais si tu rêves de trouver quelqu'un alors il ne faut pas abandonner parce que peut être que tu finiras par trouver la personne que tu cherches. La dernière fois que j'ai été en couple j'avais 22ans, j'ai essayé de trouver quelqu'un d'autre jusqu'à mes 26/27ans environ puis j'ai fini par capituler et j'ai complètement arrêté les sites de rencontre. Aujourd'hui j'ai 36ans et je ne suis pas heureux, j'ai l'impression d'avoir gâché toute ma jeunesse. Je précise que ma dernière relation sexuelle remonte à mes 22ans également. Sur le plan sexuel je suis diffèrent de toi parce que moi j'ai ce désir mais je ne veux pas le faire avec n'importe qui, il me faut un lien émotionnel avec la personne. Ton manque de désir sexuel ou ma sexualité que je bride ne joue pas en notre faveur, on est une minorité dans une minorité, mais ça ne veut pas dire qu'on ne trouveras jamais quelqu'un qui nous correspond! Abandonner n'est pas la solution et ça ne le sera jamais. J'espère que tu trouveras ce que tu cherches et je te souhaite tout le bonheur du monde.
avatar DamienLge

DamienLge

#502424 - 21/03/2024 à 14:33

ça, c'est clair; la "chasteté forcée", parce que l'on ne veut pas de "plan sans lendemain", et la solitude.... c'est intolérable, comme je l'ai dit pour mon cas personnel, sur un autre forum. Et c'est marrant Mélodic, parce que moi aussi je déteste le mot de "relation sérieuse". Soit on aime, soit on aime pas. Mais je ne voit pas du tout ce que le mot de "sérieux" à à faire avec l'histoire... Il ya des relations amoureuses, des relations affectives, éventuellement des relations sexuelles, mais quelque part j'espère bien que toutes sont aussi "sérieuses" les unes que les autres.... 😊 Quant à dire que parce que l'on veut faire de sa vie un Amour, je ne crois pas que ce soit une "minorité dans une minorité". C'est un choix personnel qui, comme je le disais plus haut, ne rfléte pas une certaine "tendance consumériste", qui, qui plus est, dans la nouvelle génération, a une forte tendance à la hausse... Donc oui: espoir d'un amour: à fond... même si à 59 ans, parce que je suis un "vieux" (n'est ce pas ;-) ) me laisse de plus en plus.... avec un grand point d'interrogation.
avatar Loversity

Loversity

#502425 - 21/03/2024 à 15:05

L'expression "sérieuse" s'oppose aux relations "funs" qui ne visent rien d'autre que de l'amusement et du plaisir. Les relations "sérieuses" supposent d'être ensemble pour partager les moments agréables, mais aussi et surtout les moments difficiles, pénibles et désagréables... Parce que si vous savez vous montrer présent et soutenir les gens dans les moments difficiles... vous êtes la personne qu'on veut ! 😊
avatar Damien33350

Damien33350

#502427 - 21/03/2024 à 15:25

On ne va pas se cacher que la plupart des hommes cherche du cul, et ne peuvent pas envisager une vie sans cul. Alors quand on est homo et que le cul c'est pas notre priorité alors on est une minorité (manque de désir sexuel), d'une minorité (être gay). Et en ce qui concerne le terme relation sérieuse tout le monde sait très bien de quoi il s'agit. C'est une relation d'amour réciproque dans le respect de l'autre.
avatar Loversity

Loversity

#502428 - 21/03/2024 à 15:35

Tous les hommes un peu expérimenté le savent... sérieux > plans culs. Le sexe dans le cadre d'un couple sérieux est toujours 10X plus satisfaisant à un niveau ou un autre.
avatar DamienLge

DamienLge

#502429 - 21/03/2024 à 15:35

distingo entre l'abscence (ou le peu) de désir sexuel, et le désir de ne pas avoir de relations sexuelles sans relation amoureuse....
avatar Damien33350

Damien33350

#502430 - 21/03/2024 à 15:50

avatar DamienLge

DamienLge

#502440 - 21/03/2024 à 18:10

> Citation de **Loversity** #502428 ça, je ne peux qu'approuver, et c'est bien pour cela que je suis devenu quelque part a-sexuel, sans l'être vraiment puisque ce n'est pas ma nature, j'avais presque envie de dire: que du contraire.... >ceci étant: je trouve que 'on s'éloigne un peu de la demande "d'aide" assez claire de NerverEnough, non ? Je ne dis pas que ce que nous disons est ininteressant, bien au contraire... mais le forum est quand même quelque part une "demande d'aide" ... non ?
avatar Ami Cal 16

Ami Cal 16

#502441 - 21/03/2024 à 18:11

> Citation de **Damien33350** #502418 Tu emplois un mot que j'utilise souvent en ce qui concerne ma vie: tu dis " gâcher ma jeunesse". Je dis souvent que ma vie est un immense gâchis du fait de cette solitude affective intolérable, ce besoin d'aimer et d'être aimé qui ne peut être satisfait. Le monde gay est cruel pour ceux qui recherchent avant tout de la tendresse et de l'affection et non pas des performances sexuelles. Lorsqu'on me demande si je suis actif ou passif et que je réponds "câlin, tendre, affectueux" , on me regarde comme si je venais d'une autre planète... Quant à l'âge il fait fuir... Et le grand gâchis c'est qu'il y a des gay qui ont cette même recherche d'amour, d'affection sincère, d'amitié complice et qu'ils ne se rencontrent pas. Pourquoi ? Il y a les distances géographiques mais aussi une mauvaise connaissance de l'autre, de ce qu'il y a dans son coeur. Pour apprécier quelqu'un il faut qu'il y ait un minimum d'échanges et de vécu ensemble. Pas facile sur un site comme Betolerant où tout le monde est dispersé à des centaines de Kms.
avatar Melodic91

melodic91

#502442 - 21/03/2024 à 18:19

je suis pas tout à fait d'accord avec cette opposition entre sexe termes plus approprié que cul, car la sexualité ça peut prendre plusieurs forme, par exemple suite a un plan j'ai vécu avec un garçon en régulier je voyais que lui, ça certe pas durée mais pour une autre raison, plus sur la communication pour faire court, il y a pas un camps les plans et un autre camps les sérieux, un serait les gentils et les autres les méchants, c'est plus complexe que ça faut sortir de cette forme de manichéisme, du entre le tout blanc et le tout noir alors oui soit on aime soit on aime pas, ça se discute pas, sur les sites ceux qui disent plans, c'est écrit on peut pas dire que c'est pas dit , ça veut pas forcement dire que ils feront que des plans ils peuvent très bien se mettre en couple et se stabilisé dans cette relation, ou pas mais c'est suite a une discussion , pour qu'un couple fonctionne faut de la communication si un couple casse soit c'est la communication un est frustré , soit un a vu plus grand qu'il pensais, soit c'était un menteur ensuite qu'est qu'un couple, là aussi tout n'est blanc et tout noir, il y a toute sorte de couple qui peut dire lequel est le mieux ou le plus mauvais tant que les deux personnes sont en accord on peut pas non plu demandé a un mec qu'on connait pas , je veux me marié avec toi en revanche on peut dire voilà on peut faire un bout de chemin ensemble une fois qu'on a eu plus rendez vous et que j'ai envie de plus et d'une relation plus stable ça peut être possible . le probléme est plus les personnes qui disent une chose, et font l'inverse en vrai , le truc c'est que vous basé sur les sites / applications qui foisonne, et qui sont effectivement orienté sexe , le sommum est pour pas le nommé grindr, c'est sur que bonjours l'image, que ça donne , la discussion c'est bonjours tu es actif ou passif, là j'avoue c'est rageant d'une comme si la sexualité c'était que la sodomie , si on fait pas , on fait un AVC mais ça existe sur d'autres sites, mais on peut avoir une sexualité que je nomme sexualité humaniste, on peut se présenté, et parlé de sexe, gentillement et que l'on fasse pas un AVC des qu'on dit qu'on fait pas tout là on peut dire il y a un truc qui tourne pas rond j'ai une explication qui vaut se qu'elle vaut, se comportement est masculin , les hétéros enrages parfois quand ils critiques les filles de pas toujours savoir se qu'elles veulent et on envie d'être plus directe, j'ai discuté avec des lesbiennes en association c'est pas ça du tout, se qui veut pas dire que tout soit rose, j'ai bossé dans le monde ouvrier, je peux vous dire que certains hétéros sont crus, , on m'a sorti d'allé voir une prostituée tu sera un homme, les livres de culs qui circulait un temps et les affiches pornos que je voyais sur les placard ça disparu depuis, j'en connais un qui va au prostituée a Bruxelles parrait que là bas elles sont en vitrine comme des fringues et en plus en solde je fais cette aparté pour expliqué que c'est masculin se coté qui peut semblé hyper sexuel ça viendrait de la testorerone , je passerais l'historique de la sexualité, ça sortirait trop du sujet et je vais partir trop loin je me connais pour revenir a nos moutons, faut accepté certaine choses, oui ça peut être rageant, certain comportements au temps que c'est rageant le comportement de certains automobilistes sur la route, comparaison que j'ai trouvé, sur le cout les rencontres c'est un tris , je compare ça au jardinage, a un massif ou faut séléctionner entres les fleurs, et arbustes qu'on veut gardé et les adventices qui envahisse le jardin , limite a un terrain abandonné remplis de ronces ou faut entré avec une débroussailleuse a lame, j'étais anti plan, j'étais même anti sexe, je jurais que c'était l'incarnation de la violence et contraire a Dieu, bref la chasteté ça m'a rien donné, a cherché a être plus pur que l'eau cristaline, et sans non plus être un hyper ultra omni sexuel ( terme breveuté maison ) ça en vient a une addiction ou ceux qui se comporteraient mal, irrespectueux, etc il y a un milieu aussi qui peut existé ceux qui font des plans en attendant mais si ils tombe sur la bonne personne un couple peut se formé il y a pas une recette unique, de comment faire un couple, pas plus qu'il existe qu'un couple, un couple ça commence par deux personnes qui s'entendent bien et on envie d'être ensemble . la variable ça peut être entre le couple libre et le couple fidéle, le regulier, ou le sexe friend, tant que le respect est là on peut pas critiqué . je pense avoir fait le tour ou presque ,
avatar DamienLge

DamienLge

#502443 - 21/03/2024 à 18:25

Oui, mais il n'y a pas que cela. Il y a aussi le fait que, même si elle nous est totalement intolérable (donc: que l'on ne peut tolérer) la soliture (et le manque d'affection et le désir innassouvi d'un autre, dans son entièreté, y compris sexuel) devient en fait: notre "confort", aussi inconfortable soit il..... et, lorsque l'on s'y installe, pendant de nombreuses années, en plus avec l'age aidant, et bien oui: le temps passe, vide, et on a ce sentiment de "gahis", et en même temps, on devient incapable de quitter ce "confort"..... Donc oui: mon conseil à NeverEnough, peut être justement, de profiter de partir à Aix pour partir sur "de nouvelles bases" qui sont à préciser... mais en tout cas: de ne surtout pas "laisser tomber" à l'age qu'il a......
avatar Melodic91

melodic91

#502445 - 21/03/2024 à 18:34

la solitude pendant un temps je voyais ça comme un mal terrible, alors soit c'est vrai avec l'age le temps passe, , gachis, en parti mais au vu de mon parcours je partais comme un mec qui voyait peu de gens qu'on pouvait même pas touché,, ni parlé de sexualité, alors soit je suis seul et pas en couple, mais je me dis bon pas top, mais il doit existé pire , je suis pas malade, en bonne santé, un boulot, un appartement, et j'ai une sexualité , j'ai cessé de me battre tel Don Quichotte contre les moulins a vent , se rendre encore plus malade ça fait que empiré encore plus les choses, j'ai eu une phase dépressif, je devenais plus interessant entrain de me plaindre tout le temps que tout allait mal, et j'ai gagné que je suis encore plus seul, du coups changement de cap, bon la société comme dirait Voltaire elle est ni bonne ni mauvaise mais passable, à moins que l'on fasse une manif et qu'on bloque les routes pour changé la société avant était ce mieux pas sur, le crois pas a une époque dorée ou tout allait bien , oui on est une société de consommation que faire que dire, je sais plus alors je fais avec, si quelqu'un arrive a tout changé, chapeau bas . je discute , avec d'autres via des forums, le sexe je commence a moins avoir d'envie, j'ai fais des rencontres sympa d'autre que j'aurais mieux fait d'évité , j'en tire pas un bilan que négatif, j'ai appris des choses , peut être que je suis pas étudié pour être en couple va savoir, après je comprend que certain plus jeune soit désorienté par ça .
avatar NeverEnough

NeverEnough

#502503 - 21/03/2024 à 21:01

Eh bien, eh bien... mon sujet a du succès ! Je ne vais pas réussir à vous répondre à tous un par un, mais je vais réagir sur certains points que j’ai retenus. Tout d’abord, je vous remercie grandement pour vos gentils mots et vos réactions.😘 Pour revenir au sujet du sexe, j'aimerais apporter des précisions me concernant. Oui, je n'ai pas beaucoup de libido et oui je pourrais clairement m'en passer... ou pas. Comme je vous l'ai dit, j'ai du désir. Honnêtement, si demain je suis en couple avec un mec et qu'on ne fait JAMAIS l'amour, ça me frustrerait aussi, je pense. Le sexe est pour moi secondaire, mais je sais qu'il a son importance. Ce que je "dénonce" (le mot est fort), c'est son omniprésence, car pour beaucoup le sexe passe en premier et parfois il n'y en a que pour lui. Je suis quelqu'un qui privilégie la tendresse et les contacts platoniques. J'aimerais également dire que je ne dénigre pas ces personnes qui préfèrent ou aiment que le sexe. Ce n'est pas du tout un problème dans la vie, ça l'est pour moi c'est tout ! C'est juste un critère au final, comme certains préfèrent les blonds aux bruns (un critère plus important certes). Mais pour reprendre l'expression de Damien, je sais que je suis une minorité dans une minorité et ça m'a encouragé à "prendre une pause" (abandonner) car les chances ne sont pas bien grandes. En même temps, je sais qu'il ne faut jamais fermer son esprit et qu'il faut accepter de vivre de nouvelles expériences. Si ça se trouve, demain je vais trouver quelqu'un qui me fera adorer le sexe 🤣🤣. Bref, en réfléchissant et en lisant vos retours, oui, abandonner n'est clairement pas une bonne chose. Essayer de rencontrer quelqu'un, ça coûte du temps et de l'énergie. Mais si je ne fais pas cet effort, je n'ai pas le droit de me plaindre ensuite d'être seul. Et dieu sait que je me plains beaucoup de la solitude 😅. > Citation de **PhoenixEalyn** #502352 Je crois que je l'ai déjà dit, mais oui, je me compare souvent aux autres et je cherche à correspondre à la norme, car j'ai été longtemps rejeté "par la société". Je sais que ce n'est pas une bonne chose, mais j'y travaille. J'ai beaucoup apprécié ton paragraphe sur le fait de semer des graines sur son chemin. Je trouve ça très pertinent et je suis d'accord avec toi 😊. Continuer son chemin, c'est en effet ce qu'il faut faire. Je ne sais pas si j'aurais du sérieux tout de suite, mais peut-être que "s'amuser" en attendant (sans forcément coucher) fait partie du processus. Qui vivra verra ! Je te remercie chaleureusement pour ton message. > Citation de **Damien33350** #502418 J'ai lu tous tes messages, mais j'avoue que ton parcours m'interpelle. Si ce n'est pas tabou pour toi, peux-tu me dire comment ça se fait que tu n'aies jamais réussi à être en couple de tes 22 ans à tes 27 ans ? Et après, quand tu parles d'abandonner, tu n'as jamais eu d'occasion ou rencontré d'hommes entre tes 27 ans et 36 ans ? Ça me peine honnêtement de lire ça, surtout quand tu dis que tu as l'impression d'avoir gâché ta jeunesse.🙁 🙁 > Citation de **Melodic91** #502357 Merci à toi pour tes nombreux messages. Bien sûr que le sexe n'est pas une mauvaise chose et je n'essaye pas de mettre des gens dans des cases. J'essaye plutôt de me mettre moi dans une case, ou même en crée une pour savoir où me situer. Et comme j'en ai parlé plus haut, oui je vais essayer d'être plus ouvert et peut-être parfois lâcher prise. Parfois je vois le sexe comme un "ennemi" alors qu'il faut juste que j'apprenne à l'apprécier en réalité, et sûrement trouver la bonne personne avec qui le pratiquer. Pour répondre à la question de quelle définition je donne à une relation sérieuse (DamienLge en a parlé aussi) c'est tout simplement une relation basée sur un amour réciproque, une exclusivité (monogamie), et surtout une relation sincère qui ne se limite pas aux bons moments. Concrètement, c'est comme avoir un meilleur ami, mais avec les bisous (et le sexe) en plus 😆 Partager ses peines, ses épreuves, sa joie, ses succès, tout cela englobé dans des sentiments forts et amoureux. C'est également faire des projets ensemble et faire un bout de chemin de vie (parfois très long ) ensemble. Voici ma définition d'une relation sérieuse avec un homme. DamienLge je saurai même pas quoi cité de toi tellement c'est étoffé 😅 Sache que je lis tout ce que tu écris et que c'est toujours autant un plaisir de le faire. Tu apportes une vraie valeur ajoutée à ce topic et je t'en remercie grandement 😊 merci également de partager ta culture et tes expériences ! > Citation de **Loversity** #502428 J'ai toujours pas écouté ton podcast mais ça arrive promis 😅😅 Et si on peut se voir un jour quand je serai à Aix-en-Provence, c'est avec plaisir. Désolée si je n'ai pas pu réagir à tout ce que vous avez dit. Encore une fois, je lis tout et je vous remercie TOUS pour votre implication et votre avis. Je suis très content d'avoir créé ce sujet et d'avoir reçu autant de réactions différentes. Et pour répondre à une remarque que j'ai lue ; vous avez bien évidemment le droit de débattre entre vous et de discuter. J'ai ouvert ce sujet pour ça, et tout ce que vous dites est utile et bon à prendre 😉
avatar Damien33350

Damien33350

#502528 - 22/03/2024 à 00:01

> Citation de **Ami Cal 16** #502441 Hello ça me fait beaucoup de bien de lire ça parce que j'avais vraiment l'impression d'être seul au mode. Et ce n'est pas le cas! :D > Citation de **NeverEnough** #502503 J'ai été en couple de mes 20ans à mes 22ans avec un mec que j'aimais comme un fou et quand ça s'est terminé ça m'a foutu un coup et j'avais plus aucune confiance en moi. J'ai fais des rencontres par la suite pour retrouver l'amour mais je n'ai pas réussi à tomber in love, et à chaque échec ça me déprimé encore un peu plus. Et vers l'âge de 27a j'en ai eu marre, je croyais plus en l'amour alors j'ai juste tout arrêté. Pour faire simple la dépression s'est installé tranquillement d'année en année et ça a éteint la flamme que j'avais en moi.
avatar DamienLge

DamienLge

#502537 - 22/03/2024 à 09:44

Donc: en clair: tu passes de "Never Enough" à "Never give up" ;-) ce qui ne veut pas dire que tout se fera dans la minute, MAIS: t'as encore 15 ans devant toi ;-) Moi aussi je peux te raconter ma vie si tu veux... et tu verras que..... mais uniquement en privé ;-) Et Damien33; ho que non tu n'es pas le seul ;-) Et tien: j'ai dans mes amis un couple qui se sont rencontrés.... dans un sex club.. et oui... chacun y venant pour "se distraire"... et au final, ben ça s'est terminé chez l'un d'entre eux.... et.. ça va faire 20 ans. Donc je rejoins les uns et les autres: il n'y a surement pas UNE manière de rencontre "son homme", donc oui: vit, et ne te pose pas trop de questions: t'as pas envie de "quick sexe"? et ben n'en fait pas... Et alors? Pour moi ça veut dire que tu es de fait peut être plus mature que ton age... ou: tout simplement: un mec qui ne cède pas à "la mode" ou à "la tendance" acutlle. Point barre! Le boxer est une mode! pas une obligation !!! (que je sache). Et j'ai envie d'ajouter: quand bien même tu ferais un plan... sans lendemain... et alors???? Oui, ok: on sort le vendredi soir, en espérant y trouver un mec avec qui on va être en couple..; le temps du week end... mdr et ben en même temps: et alors? et en même temps: ben oui toi t'est pas dans cette tendance là. Bon. Et ALORS? J'ai envie de faire une comparaison un peu "triviale": c'est pas parce que tu fumes un joint que tu vas devenir accroc à la beu... surtout si t'es malade comme une bête le lendemain.... Non: je réitère ce que tout le monde te dis: CHACUN a SA manière de vivre les choses. POINT BARRE. te "torturer l'esprit" ? c'est de ton age. Et ça prouve que toi au moins, tu te pose de bonnes questions... Mais: s'il te plait: VIT! Et ne regrette rien. Et crois moi: on sait très bien, tous (à part quelques rares, mais pour qui s'est plutot une manière de s'abrutir et de ne plus "penser" à leur solitude affective, bien souvent) que le sex sans lendemain, c'est d'un chiant absolu, car là aussi, c'est jouer avec l'espoir... et ça fait mal. Moi ce que je trouve admirable dans ton témoignage: c'est que tu sembles savoir ce que tu veux, même si, comme tout le monde à ton age (et même encore au mien.. mdr), ben des fois on fait pas exactement ce qu'on aurait souhaité, parce que l'on "expérimente".... Et ben voilà: continue dans cette voie: c'est la bonne. Car tu y es sincère face à toi même. Où cela te conduira t il ? Comment veux tu que qui que ce soit le sache ? (et ptet encore moins toi 😊 ) Et n'oublie surtout pas une chose: la SEDUCTION. Ce qui ne veut pas dire "faire comme tout le monde", mais clair que si tu cherche un mec, ben, oui: soit "séduisant" ;-) Non parce que des gays qui te sortent "je veux être aimé pour ce que je suis et tel que je suis".... ben déso et même si j'en choque plus d'un: ça pour moi c'est zéro sur l'échelle de la séduction.... Clair que si on fait pas un pas vers l'autre, il ne risque pas d'en faire un vers nous! 😚
avatar Loversity

Loversity

#502545 - 22/03/2024 à 12:16

> Citation de **DamienLge**Et j'ai envie d'ajouter: quand bien même tu ferais un plan... sans lendemain... et alors???? #502537 Cela me rappelle un proverbe sur l'importance de pratiquer sérieusement l'auto dérision... > Citation de **DamienLge** Non: je réitère ce que tout le monde te dis: CHACUN a SA manière de vivre les choses. POINT BARRE. #502537 Oui voilà, au demeurant c'est ce qu'on répète forum après forum dès qu'un garçon (et/ou une fille ?) nous dit "je rentre pas dans les cases" 👀 > Citation de **DamienLge** Non parce que des gays qui te sortent "je veux être aimé pour ce que je suis et tel que je suis".... ben déso et même si j'en choque plus d'un: ça pour moi c'est zéro sur l'échelle de la séduction.... #502537 Oui, alors là il faut savoir doser aussi mon vieux... Avant de vouloir coller à une image de l'homme modèle (l'homme à succès !), savoir oser être soi, être aimé pour la personne que l'on est fière d'être... et pas pour le masque tout brillant qu'on présente... sinon c'est comme la différence entre une photo retouchée et la réalité... la déception est garantie... Je prends soin de mon apparence, je fais attention à moi tout ça... mais en définitive, si un mec comme toi damienLGE ne peut pas me prendre comme je suis, alors c'est que nous n'avons rien à faire ensemble ! Et sinon neverenough, content de voir que tu ne t'es pas désinscrit ! ;) au plaisir d'avoir de tes nouvelles du coup !
avatar DamienLge

DamienLge

#502557 - 22/03/2024 à 13:41

Mais bien sur Loversity ! non je voulais juste dire, par exemple, que le style "étudiant je m'en fou de ma tenue et de comment je suis coiffé" ça le fait pas trop....; c'est tout ;-) Evidemment qu'il faut rester soi même et pas vouloir être une "copie" de ce que l'on est pas ! Comme tu dis "je prends soin de mon apparence, je fais attention à moi.. tout ça..." c'est tout... Je parle juste de Séduction, par de "tromperie sur la marchandise" ! Si tu sors en jogging tout pourave et avec les cheveux hirsute... et rasé pas propre..... faut pas esperer "capter" l'attention de qui que ce soit.... c'est tout ! 🤣 Non pke y en a... sous prétexte de "acceptez moi comme je suis", coté séduction.... y a rien ;-) Et le sourire aussi ;-) Et non Loversity je ne te "prendrais "pas 🤣 "mon vieux" ? j'ai pas vu de vieux moi... 😇
avatar Melodic91

melodic91

#502593 - 22/03/2024 à 18:12

Bonjours c'est pas grave que tu ai moins de libido, tous le monde n'a pas la même libido, c'est pas de l'huile que tu mes dans le moteur, et hop ça fonctionne , la problématique c'est que l'on cherche trop a se comparé, les uns des autres , on est tous différent , alors si on veut être en mode case moi je suis dans la case sexe sensuel, plan respectueux, mais j'aime pas la sodomie, je me fais souvent rembarré par certains qui te font un AVC j'ai réussi a en trouvé après la libido est pas forcement constante dans la vie d'un Homme, avec l'age elle peut baissé, ou pas là aussi ça dépend des personnes oui faut un peu se laché ça peut faire peur a un mec de dire je veux du sérieux, dans une rencontre ça se construit, ça fait un peu le mec qui dit a celui d'en face je veux me marié avec toi, je caricature bien sur, après on peut dire voilà je veux pas forcement du sexe de suite, mais bon pour reprendre la métaphore jardinière, cherché un mec c'est tout aussi fastidieux que desherber un massif rempli d'adventices (les dites mauvaises herbes) les sites / application ça fait plus de 10 ans que je suis dessus, le probléme c'est que peu de personnes sont clair là dessus on a soit A je cherche un prince charmant, soit B je cherche un acteur porno, soit C j'ai un profil mais je sais même pas si j'existe , D les mecs qui bon on fait se qu'on peut temps qu'on passe un bon moment ceux là sont pas courant les E quelques uns on pas envie de plan, encore moins courant ils ont le droit ses derniers doivent je pense trouvé un autre moyen mais alors lequel déjà que les D c'est pas facile , l'autre point que j'ai vu qui me surprend c''est les mecs de mes ages, qui cherche que des jeunes, et certains jeunes ou là dépassé 30 ans on est un fossile de l'ère paléozoique , un dinosaure à coté c'est jeune (je vais loin ) voilà en gros la photographie de la jungle que c'est alors soit j'ai 48 ans bien sonné, j'en suis venu bon c'est comme ça, j'ai pas de soucoupe volante pour voir se qui se passe dans une autre galaxie si c'est mieux .
avatar DamienLge

DamienLge

#502595 - 22/03/2024 à 18:23

et moi 59... 🤣 60 même le 25 Juin... c'est dire.... (ceci dit perso: si on me séduit: je m'en fou de l'age... l'amour est trop rare pour s'arreter à ce genre de "critères"....) Non pis la libido: ça dépend de tellement de facteurs ! Clair que si t'as un exam le lendemain ou moi une réalisation sonore à finir, la libido... be c'est quasi 0, et pis à d'autre moment ben c'est ... ++++ et PS: si tu veux les liens des films que je t'ai cité.... ils existent.... en MP ;-) sauf "les amités particulières" que je n'ai pas réussi à trouver complet sur YouTube... mais je sais qu'il faut chercher....
avatar Vavavi

Vavavi

#502658 - 22/03/2024 à 23:09

Je vais faire le commentaire le plus constructif de ce fil... : ça va bien s'passer.
avatar DamienLge

DamienLge

#502819 - 24/03/2024 à 09:47

Sauf que "Nevr give up" n'a plus l'air de se connecter 😢 mais je vais reprendre un terme essentiel quand même, cité par l'un des nombreux intervenants à ce forum, et ce après avoir relu toutes les interventions. 1) une relation dite "sérieuse", oui, ça se construit. et l'échelle du temps de "construction" de ce genre de relation, et bien c'est le mois, voir l'année.... surement pas une "vague" papote sur une appli ou en boite.... 2) Il semble que les "applis de rencontre" ne soient pas faites pour toi (je me demande d'ailleurs pour qui elles sont réellement faites, quand on voit la misère humaine et affective des gens qui les fréquentent...) Sont elles "obligatoires" ? NON, et surement NON: c'est la vie réelle qui fait la rencontre, pas une appli! (et quand je vois le nombre de "rencontres virtuelles" qui se font et ne mènent à rien... ça m'encourage à te dire cela....) 3) Je voudrais vraiment amener ici un "distingo", entre sexe d'une part, et "relation sérieuse" d'autre part. Et cela m'amène à l'un de mes posts précédent où je parlais d'une société "hyper sexualisée" d'une part, et "a-sexualisée", d'autre part. d'où peut être mon com sur les "relations sérieuses" (même si je prend ici la terminologie définie par Lovercity): oui: j'espère bien qu'une relation, même si elle n'est "que" sexuelle, peut être faite très sérieusement (ce qui est souvent loin d'être le cas). En effet, je vois de plus en plus une "barrière", une frontière", entre le sexuel d'une part, et la relation humaine d'autre part (donc calin affective etc)... et cela nous ramène à "l'a sexualisation" dont je parlais. Je contaste une tendance très nette, pour de nombre gay, à avoir des "amis", ou des "potes", avec qui on a des relations totalement "a sexueées" et même: surtout pas avec une pointe de dérision érotique. Bref: sexe: sujet tabou. Alors je ne dis pas que la troisème question doit être "actif ou passif" (la longueur de la queue on zappe c'est complètement con) "rasé ou pas rasé"? Je ne dit pas que ce doit en être ainsi, MAIS: pour autant, nous sommes des êtres séxués (même si on fait tout pour le cacher actuellement) alors que: qui dit "relation sérieuse", et bien oui,, passe aussi par un désir, une envie de l'autre, une envie de le voir nu, une envie de toucher son corps, une envie de jouir de lui. Ce qui nous amène à être "libres" de notre corps, quelque part, et à refuser cette "a sexualisation", qui rend, en fait: la relation "serieuse" impossible. Quelque part: vous voulez tout et l'envers de tout. Ca ne marche pas, et ça ne marchera jamais comme ça. Oui, séduction désir, sont des termes qui ont disparu de notre vocabulaire et de nos attitudes. Et bien c'est à tort. Alors je ne dis pas qu'il faut s'habiller "sexy" tout le temps, mon propos n'est pas là. Mais oui: arretez de faire une frontière, quasi une opposition entre les deux ! Comme je le disais plus haut: on en est où etre nu devant son meilleur pote (ou un autre homme, ou garçon) est impossible! Alors que si le nu n'était pas sexué comme il l'est actuellement, et bien le corps de l'autre: on saurait déjà comment il est, et cela éviterait bien des questions "crues" et inutiles et de plus: être nu devant l'autre, ne poserait rigoureusement aucun souci. Et quelque part: on peut aller à la piscine ensemble ;-) comme ça au moins... on a déjà un "bon" apperçu ;-) Alors voilà: d'un coté il ya "tout sex", et de l'autre "calins regarder des films,et la tendresse.. et la complicité". NON: je ne suis pas du tout d'accord avec cela! Et en plus: les calins, on en est quasi devenu incapable (de peur que ça vire au sexe), alors que on en crève de ces calins! "faire une pause", en fait: ça correspond à quoi ??? Tu es un être humain, avec un corps, et un esprit. Un esprit fait de séduction, et un corps fait de désirs. Comment veux tu "séparer" les deux????? Pour moi c'est un travers d'un comportement actuel: "je ne veux pas de sexe pour le sexe" (ce en quoi je n'ai rien à redire voire je l'approuve) et de l'autre: il n'y aurait que la complicité, les calins, la tendresse: en clair: l'amitié quoi.... Si quelqu'un, surtout à Aix, t'approche, te charme, "te fait du plat" (comme on dit) et bien laisse le venir ! Et pitié: cessons de dire: "ha oui mais moi je ne veux pas de sexe !"... Et si cette rencontre, comme ça peut se produire à ton age, se termine dans un lit, et encore mieux: sous la douche tous les deux (et puis y a l'art et la manière de dire que tu préfères prendre une douche avec lui que de passer direct à la case lit.... et l'autre en sera ptet très heureux...)? Excusez moi mais: OU EST LE PROBLEME? Et ce, évidemment avec l'espoir qu'il revienne, mais bon... il faut faire ça plusieurs fois avant qu'il y en ai un qui ose revenir, et te dire: "je t'aime" (et puis en plus, ça, ça ne se dit pas comme ça: ça se montre d'abord! Donc voilà: d'un coté il y aurait le "tout sexe" (totalement insatisfaisant et souvent grand refuge pour oublier que l'on a aussi un coeur), et de l'autre "ha oui mais on reste pote": donc pas de douche ensemble, on dort surtout pas à poil dans le même lit, et surtout on ne se montre pas en sous vet l'un devant l'autre??? HOU LAAA.... Et si le mec avec qui t'a bu un verre et avec qui tu fini au ciné a envie de dormir chez toi dans ton lit? c'est "ha non surtout parce que ça va devenir sexuel" ?? t'en sais rien ! et puis déso: mais dormir ensemble dans le même lit: clair que perso je passe pas à l'acte direct ! (même si c'est ce que le porno nous invite à faire!). Tu sais quel est mon plus grand rêve (déjà réalisé ceci dit): dormir nu l'un contre l'autre, et surtout: prendre la douche ensemble et laver le mec tout partout bien comme il faut. Il bande? ben oui normal, et moi aussi surement ! Est ce que ça se termine en porno ? Non. Parce que pour passer au sexuel: ben il faut du temps, et non ça se fait pas "comme ça". (bon je parle pas ici de la petite sucette pour calmer les esprits éventuellement ;-) ) Alors "prendre une pause" ? Non, ça n'a pour moi aucun sens. Par contre: "prendre son temps" ça ça a du sens pour moi. "je veux tout et tout de suite (y compris l'inverse de tout au passage)" Ben non. PRENDS TON TEMPS. ça me fait penser à un gars de ton age que j'héberge actuellement, dans une autre partie de la maison (donc il a son indépendance, et perso je le considère comme mon fils) je ne raconterais pas le pourquoi du comment il est là, ça n'a aucun rapport avec le sujet: mais voilà: quand il a une question à me poser: si je ne répond pas dans le quart de seconde à son message, alors c'est appel, messages sur whatsapp... bref: la totale... Alors que, en fait: la question peut attendre largement ! Et puis lui aussi il a un "super pote", depuis 5 ans, gay tout comme lui: "ha mais non c'est pas mon amoureux..." Bon ok... mdr... "no sexe absolu entre eux deux", et quand je dis "no sex", c'est que quand le "pote" vient: attention hein: chacun chez soi ! il dort dans la chambre à coté.... et...... pas question se se montre en sous vet devant lui.... Voilà la "frontière" dont je parle, et que vous créez de toute pièce. Quasi sans vous en rendre compte.... Et après on vient me parler de "solitude" ????? Donc: soit on cède aux applis "de rencontre", absolument pas essentielles, surtout avec le monde qui y circule (et j'ai assez parlé du Casino...), soit c'est "pote et surtout nosexe"... Ben déso : pour moi ça n'a aucun sens. Tiens: citation (de Maguerite Duras... excusez du peu): "quand on aime: on le sait: du coeur aux couilles!" Du coeur.... aux couilles... . ------------- Et me revoilà après un temps de méditation sur le sujet: Oui, je pense que l'on oublie bien trop souvent le facteur "temps". Et c'est pour cela que la notion de "sérieuse" me fait tiquer. En partant du principe que l'on évite un "consumérisme sexuel", qui n'est pas vraiment dans la nature de la plupart des gens de ce site (et pas que de ce site je le rapelle...), et donc en gros une relation où nous ne sommes que des "objets sexuels", une relation même "que sexuelle", et limitée dans le temps, peut être extrèmement sérieuse, et on peut y trouver tout ce dont on a besoin, à ce moment là: la tendresse, l'affection, l'érotisme, oui: tout. (je le sais par expérience). Par contre, ce dont vous revez tous (et moi aussi évidemment) ce n'est pas d'une relation "sérieuse", c'est une relation durable.... et ça, oui et désolé: il faut du temps pour la construire, et ça se construit tout le temps qu'elle dure. Alors oui, quelques fois il y a un "clic" de départ, oui, bien sur, mais si vous ne construisez pas très sérieusement après votre relation, et bien désolé, même si elle dure 10 ans, elle n'existe pas ! On tombe dans des habitudes, dans des "routines", mais en fait: il n'y a PAS de relation. Donc, pour moi il est évident que vouloir du "sérieux" (dans le sens de Lovercity) dans les 5 minutes après la rencontre: ben NON! bien sur ! ET EVIDEMMENT QUE NON ! On aime, oui, on est séduit, peut être, mais ensuite ? Si vous ne faites rien de ça, et bien vous n'aurez ... rien. Franchement: que veux dire "je veux du sérieux" ? ça veut dire juste: je veux que l'on me respecte parce que je ne suis pas un godemichet ou un objet sexuel "prêt à consommer" et à "jeter ensuite (au même titre que la capote)". Et bien cela, pour moi, c'est SE respecter, et respecter l'autre. Rien de plus. Mais croire qu'une "relation sérieuse" va tomber du ciel aussi vite qu'une relation "cul" (idem: définition de Lovercity).... NON, évidemment que non ! même mes grands parents à plus de 85 ans construisaient encore leur relation! ALors certes il y a un "oui " de départ, on est d'accord. mais est ce que cela veut dire que pour autant tout est acquis ????? Surement pas.... Et oui perso, j'ai eu des relations hyper sérieuses (avec deux black notamments - non pas en même temps... grrrr) qui n'ont duré qu'une après midi. Pourquoi des black? je sais pas.. il y a dans leur culture une valorisation de l'autre, un toucher, une sensualité peut être... en tout cas, bien des "amoureux" ultérieurs, ne m'ont JAMAIS "donné" ça.... Donc oui: ok: une relation "sérieuse" est une relation où l'on est pas un objet, pour l'autre, et est une relation que l'on espère voir durer. Bon. ok. Mais pour qu'elle dure: faut du TEMPS!!!! Donc désolé: mais je mec quii me dit "je veux du sérieux": qu'est ce que ça veut dire ??? surtout quand manifestement il est pas du tout prêt pour vous faire une place dans sa vie, ni pour construire quelque chose! Et en plus: "je veux du sérieux mais je veux rien changer à mes habitudes"..... Aimer: ça demander DU TEMPS, et pas seulement une "déclaration d'intention"! Quant à éviter les "plans" ben ça, oui, pour moi, c'est simplement se respecter, et respecter l'autre. Rester humain, et donc: "non consommateur" (surtout d'un autre être humain). Mais ça, j'ai envie de dire: pour moi: c'est le principe "de base" ! (n'en déplaise à certains). Et en tout cas, perso: c'est pas parce que un mec est resté un an dans ma vie que ça en a été plus "sérieux".... vu que les trois mecs en question ne construisaient rien. Donc oui: la question est: que voulez vous mettre dans votre relation avec l'autre, elle est construire sur quoi, à partir de quoi? et sur quelle base ? Car oui, ce n'est pas "la relation" qui est "sérieuse", ce sont les "fondations" qui sont sérieuses, ou pas.. et ça: ben oui: faut du temps. Enfin je reviendrais surement éditer ce post, parce que je sais pas si j'y suis super clair....
avatar RESPIRE

RESPIRE

#504819 - 09/04/2024 à 01:55

Je veux dire à l'auteur que je partage le même ressenti que lui. Je suis dans la même situation.
avatar DamienLge

DamienLge

#504844 - 09/04/2024 à 11:07

Et bien voilà tu as de quoi lire, surtout de la part des "vieux" 😇
avatar RESPIRE

RESPIRE

#504859 - 09/04/2024 à 14:19

> Citation de **DamienLge** #504844 J'aurais bien aimé lire l'intégralité des réponses, mais sans vouloir faire le rabat-joie, le sujet et les réponses représentent environ 17 000 mots (à titre indicatif, un roman fait au minimum 50 000 mots)... Si vous pouviez être plus concis les prochaines fois... 😭
avatar DamienLge

DamienLge

#504870 - 09/04/2024 à 18:12

tu fais comme tu le sens... mais dans bien des sujets, être concis n'est pas possible: ce serait être parcellaire et donc inexact
Écrire une participation